A l’Olympia, Rebillet et son public remettent ça : « Macron, enculé » !

A l’Olympia, Rebillet et son public remettent ça : « Macron, enculé » !

Après la prestation du Touquet, qui avait fait le buzz sur les réseaux, c’est cette fois à l’Olympia que Marc Rebillet a remis le couvert et chauffé la salle au cri de « Macron, enculé ».

https://www.20min.ch/fr/story/marc-rebillet-samuse-a-nouveau-avec-macron-encule-223371555711

Un concert démarré en fanfare puisque c’est la foule qui était demandeuse. On peut même avancer que dorénavant, tous les concerts du chanteur franco-américain débuteront par ce cri du cœur du public à l’arrivée de son idole.

https://twitter.com/i/status/1566870376025563136

Evidemment, un président qui se fait régulièrement traiter d’enculé par un artiste, ce n’est pas courant. Les plus choqués hurleront au scandale, dénonçant le plus total irrespect de la fonction présidentielle.

D’autres riront de la situation sans se poser de question, simplement heureux de voir un président arrogant et prétentieux qu’ils détestent, traîné dans la boue par un chanteur.

Mais certains, les plus anciens, s’interrogeront en se demandant comment une nation comme la France, patrie des Arts et des Lettres, alignant presque autant d’écrivains célèbres que tous les autres pays réunis, naguère référence incontestée de bonne éducation et de savoir-vivre, comment un tel pays a pu tomber si bas et traîner son président dans la boue, avec une joie intense.

Nous qui avons connu l’époque où les élèves se levaient quand l’instituteur entrait en classe…

Nous qui attendions qu’il nous y autorise avant de nous asseoir…

Nous, à qui nos parents avaient appris à nous lever dans un bus, pour céder notre place à une personne âgée ou une femme enceinte…

Nous qui ôtions notre béret ou notre casquette pour dire bonjour à un adulte…

Nous, à qui on avait appris à dire pardon, s’il vous plaît, merci…

Nous qui écoutions religieusement la petite leçon de morale et de politesse enseignée à l’école…

Evidemment, nous tous sommes sidérés par l’évolution de notre société, où le savoir-vivre, la bonne éducation, la politesse et le respect d’autrui, sont devenus des notions ringardes, réservées aux nostalgiques d’un ordre moral révolu. En clair, une morale de vieux con.

Mais en ce qui concerne Macron, doit-on s’offusquer, alors que ce monsieur, comme je l’ai déjà écrit, s’est comporté comme un sagouin, à Saint-Martin ou à l’Elysée ?

Doit-on s’offusquer qu’il soit humilié par une foule en délire, alors qu’il a insulté et méprisé ses électeurs comme aucun autre président au monde ne l’a fait ?

Doit-on être outré alors qu’il a désacralisé et sali la fonction présidentielle comme le pire dépravé ?

Chacun jugera, mais Macron nous fait honte, nous salit et nous ment tous les jours.

Il a tout raté et s’exonère de toutes ses responsabilités. Le dernier exemple, c’est Fessenheim.

Si le peuple le hait, c’est qu’il a de bonnes raisons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.