Des MIG-29 polonais pour l’Ukraine : un passeport pour l’Apocalypse

Des MIG-29 polonais pour l’Ukraine. Veut-on l’Apocalypse ?

Lequel des deux est le plus fou, Poutine ou Biden ? Stop à l’escalade.

Le sort de l’armée ukrainienne est scellé. À quoi bon jouer avec le feu ? Poutine a gagné.

Car c’est une option éminemment suicidaire qui est à l’étude entre Américains, Polonais et Ukrainiens : livrer à l’Ukraine des chasseurs MIG-29 polonais, qui seraient pilotés par des aviateurs ukrainiens.

https://www.rfi.fr/fr/europe/20220307-guerre-en-ukraine-livrer-des-avions-de-chasse-%C3%A0-l-arm%C3%A9e-ukrainienne-pas-si-simple

Les Européens vont-ils se laisser manipuler par leurs bons alliés américains, qui semblent rêver d’un affrontement entre la Russie et l’Europe pour mieux anéantir durablement notre continent ?

Quand les Américains raisonnent à l’horizon du siècle prochain avec des critères stratégiques existentiels, les Européens, totalement divisés contrairement aux apparences, raisonnent au jour le jour avec leurs droits de l’homme.

En trente ans, les Européens ont liquidé leur outil de défense pour financer leur social, tandis que les Américains portaient leur budget militaire à 750 milliards de dollars. Nous sommes dirigés par des irresponsables qui ont la prétention de peser sur le monde.

Depuis la chute du mur de Berlin en 1989, Washington n’a eu qu’une seule politique des plus hypocrites : affaiblir l’Europe, diaboliser la Russie et attiser les braises en renforçant l’Otan, alors que le pacte de Varsovie n’existe plus depuis 30 ans. 

Réfugié en Pologne dans l’ambassade américaine, selon plusieurs sources concordantes, Zelensky, président d’un pays corrompu, avec des éléments néo-nazis dans son entourage, ne cesse d’attiser les braises et de pousser les Occidentaux à entrer en guerre contre les Russes, dénonçant les promesses non tenues des Occidentaux.

« Cela fait treize jours qu’on entend des promesses. Treize jours qu’on nous dit qu’on nous aidera dans le ciel, qu’il y aura des avions, qu’on nous les livrera. Mais la responsabilité pour cela repose aussi sur ceux qui n’ont pas été capables de prendre une décision en Occident depuis treize jours. Sur ceux qui n’ont pas sécurisé le ciel ukrainien des assassins russes. »
.
Washington lui ayant refusé de créer une zone d’exclusion aérienne au-dessus du territoire ukrainien, une mesure hostile qui engageait directement l’Otan contre Moscou, Zelensky réclame maintenant des avions de combat que les pilotes ukrainiens connaissent et que les pays européens de l’ex-URSS possèdent encore : des MIG-29 et des Sukhoï-27.
.
La Pologne, la Slovaquie et la Bulgarie posséderaient au total une soixantaine de ces appareils d’origine russe.
.
« Si vous ne nous donnez pas au moins des avions pour que nous puissions nous protéger, on ne peut en tirer qu’une conclusion : vous aussi, vous voulez qu’on nous tue lentement ! »

Les postures dramatiques, Zelensky connaît. Mais là, ce n’est plus un film, c’est la paix en Europe qui est en jeu.

Cette idée lumineuse, qui devrait enchanter Poutine, a convaincu le chef de la diplomatie européenne, Joseph Borel, pour lequel les pilotes ukrainiens pourraient ainsi disputer aux Russes la maîtrise du ciel ! On peut rêver !

Que feront les MIG-29 face aux MIG-35 et Sukhoï 35 russes de dernière génération ? Le courage ne fait pas tout.

De plus, les bases aériennes et les infrastructures ukrainiennes ayant été détruites, ces MIG-29 ne pourraient décoller et atterrir que sur les terrains polonais ou européens voisins.

Ce qui signifie que la Pologne servirait de base arrière aux pilotes ukrainiens, devenant de facto un sanctuaire pour l’aviation de chasse ukrainienne. Une option qui, aux yeux de Poutine, fait de la Pologne un belligérant. 

Si Varsovie souhaite voir une de ses bases rasée par quelques missiles russes, il lui suffit de poursuivre dans cette  voie.

Que feront les Américains dans un tel cas de figure ? Pas du tout certain qu’ils volent au secours de la Pologne. Ce serait l’engrenage nucléaire.

Que fera la France, qui a des Rafale et des Mirage dans la zone ? Mystère.

Mais si Macron, Parly et Le Drian souhaitent voir notre unique porte-avions Charles de Gaulle coulé par un missile hypersonique, totalement imparable, qu’ils continuent  d’attiser les braises et d’exaspérer l’ours russe.

Armer l’Ukraine, encenser Zelensky et vanter le courage du peuple ukrainien, c’est prolonger la guerre et c’est être responsable de milliers de morts supplémentaires.

Car Poutine ne reculera pas et va obtenir ce qu’il veut, soit par les négociations, soit par la force. Il l’a dit et il vaudrait mieux l’écouter, après l’avoir méprisé depuis des années.

Poutine exige la reconnaissance de la Crimée russe, l’indépendance des républiques du Donbass, l’éviction du gouvernement mafieux et corrompu en place à Kiev. Il veut enfin faire payer tous les crimes du régiment Azov commis dans le Donbass.

Après 30 années de mensonges et d’arrogance occidentale, ces exigences sécuritaires sont légitimes.

Dans les médias occidentaux, on ne cesse de faire vibrer la fibre émotionnelle et de pratiquer une suicidaire surenchère économique et militaire, sans mesurer l’ampleur du désastre qui s’annonce pour les Européens.

« Dites au monde de nous aider. Nous vous en supplions, il faut arrêter ça. Poutine tue des civils, des vieilles femmes, des enfants. Pourquoi le monde ne fait rien ? Fermez le ciel. Sauvez l’Ukraine. Les Russes sont des barbares. J’ai peur », dit une Ukrainienne désespérée.

Le genre de déclarations  émouvantes qui tournent en boucle dans les médias.

Mais on ne les a pas entendus quand les populations de Serbie encaissaient un déluge de bombes pendant 78 jours. Les Serbes aussi ont souffert, hommes, femmes et enfants, comme en Ukraine. Mais c’étaient des bombes américaines, donc frappées du sceau de la légitimité humanitaire.

On ne les a pas entendus non plus pour les 13 000 morts dans le Donbass, région pro-russe victime de la haine de Kiev. Pour Zelensky, les habitants pro-russes du Donbass sont des terroristes et traités comme tels.

https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/video-ukraine-la-haine-entre-habitants-pro-ukrainiens-et-pro-russes-de-donetsk_675453.html

Nos médias sont décidément bien pourris, virtuoses de la désinformation et des fake news.

Mais comment stopper cette guerre si les Occidentaux attisent les braises en armant l’Ukraine et si Zelensky, depuis son refuge en Pologne, continue de pousser son peuple à la résistance ?

Comme le dit Renaud Girard, les Ukrainiens ont gagné la sympathie et l’admiration du monde occidental, mais cela ne leur rendra pas leurs morts, ni leurs infrastructures détruites ».

Ne transformons pas ce conflit  localisé en guerre de l’Occident contre la Russie.

Les seules sanctions économiques vont laisser l’Europe exsangue alors que les Américains en ressortiront renforcés.

Si Poutine coupe le robinet du pétrole et du gaz, ce sera l’effondrement de l’économie européenne, pas celui de l’Amérique, ni celui de la Russie, qui vendra ses ressources énergétiques et minières aux Chinois.

Un baril de brut à 200 dollars, le gaz à 400 euros le mégawattheure et c’est toute l’économie européenne qui se retrouve à genoux.

Sans parler de la tonne de blé à 500 euros qui va embraser le Maghreb et provoquer des émeutes de la faim aux conséquences inconnues.

Nous devons au peuple ukrainien une assistance humanitaire totale. Mais implorer la paix tout en armant l’Ukraine et tout en brandissant des sanctions économiques à double tranchant, c’est entretenir l’escalade, c’est semer les germes d’un conflit incontrôlable et c’est assurer notre ruine économique pour les dix ou vingt années qui viennent.

Il est temps que les illuminés qui nous dirigent redescendent sur Terre.

L’Occident avait gagné la guerre froide, mais les Américains ont tout fait pour tuer la paix en Europe.

C’est l’Otan qui est principalement responsable de cette tragédie, pas Poutine, que ni les Américains, ni les Européens n’ont écouté.

En promettant l’Otan aux Ukrainiens, ainsi que l’entrée dans l’UE, nous avons obtenu la guerre.

Les mensonges, la désinformation, la propagande antirusse et la diabolisation de Poutine, tout en faisant l’impasse sur  les turpitudes du pouvoir ukrainien, corrompu jusqu’à la moelle, en ignorant honteusement les souffrances des populations russes du Donbass, martyrisées par Kiev depuis huit ans, tout cela ne changera rien au dénouement de cette guerre.

Poutine obtiendra ce qu’il veut et l’Europe aura tout perdu en croyant sauver l’Ukraine.

Jacques Guillemain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.