Retraites, 10 éditorialistes reçus secrètement par Macron : c’est qui ?

Plus ça va, moins ça va !

Ce pourrait être le mantra des citoyens-patriotes français, au moral un peu plus en berne chaque matin, en prenant connaissance des horreurs de la veille, n’ayant pas encore eu le temps de passer avant le JT au filtre de la pensée unique… celle qui leur est dictée (du moins pour les plus tragiquement crédules) H24 par les nervis du pouvoir déguisés en médias.

Sans blague, vous ne saviez pas qu’avant de publier leurs torchons, leurs JT ou leurs « débats » radiophoniques ou télévisés, ils recevaient les infos en direct de l’Élysée, déjà toutes emballées ? Directement du producteur au consommateur en somme !

Il est vrai que même si les esprits les plus aiguisés s’en doutaient (à cause des juteuses et imméritées subventions en lice), c’était néanmoins fait avec une telle discrétion que beaucoup d’autres n’y voyaient que du feu.

Mais aujourd’hui, la donne est différente… à cause de cette p… de réforme des retraites, dans laquelle il s’est enfin lancé (depuis qu’il le promettait, c’est pas trop tôt !), puisque manifestement il s’y prend comme un pied… comme tout ce qu’il touche.

Tellement conforté dans la haute opinion qu’il a de lui-même (avec ses troupes il a tout réussi, prétend-il… en ayant surtout réussi à faire passer à la trappe, son piteux bilan du premier quinquennat !) depuis qu’il a été stupidement reconduit dans ses fonctions, par un pourcentage de votant ridicule mais pourtant supérieur aux abstentionnistes et aux patriotes dispersés entre deux clans… le sieur Macron pensait que la réforme des retraites passerait comme une lettre à la poste.

Gamelle ! Et pas de « énième 49.3 » à l’horizon pour faire passer la pilule ; les Français sont dans la rue… et même s’ils sont téléguidés discrètement par les syndicats félons (attendant l’occasion de les trahir à nouveau !), il est clair qu’ils ne sont pas contents du tout… et que tout ça risque bien de le mettre en sérieuse difficulté (ça aussi, c’est pas trop tôt !).

Du coup, sorti de son cerveau enfiévré (ou de celui d’un des « brillants » énarques qui le soutiennent), une idée lumineuse est apparue : convoquer d’urgence les états généraux de crise, en l’occurrence les caniches médiatiques habituels, encore plus fissa-fissa que d’habitude, lorsqu’un « sujet ennuyeux » se profile à l’horizon.

Un déjeuner est donc rapidos mis au point, et si nous n’avons pas connaissance du menu, il y a néanmoins fort à parier, que ces messieurs-dames ne se sont pas contentés d’insectes pour se sustenter (ça c’est bon pour les ploucs du populo, qui payent leurs impôts, dont leur redevance !), pas pour les élites de la nation, et leurs « faire-valoir » qui ont toujours droit au menu « homard-caviar-champagne » !

S’il n’était pas difficile aux patriotes éclairés d’immédiatement comprendre que le but de la petite sauterie n’était autre que distribuer aux hôtes les éléments de langage adéquats à insuffler aux citoyens pour défendre sa réforme des retraites… la question qui s’impose néanmoins d’emblée, c’est : mais qui donc a été reçu, si discrètement, c’est-à-dire contre la promesse de ne pas citer directement le « dieu vivant » dans ce remake de la Cène ?

Un début de réponse apparaît dans la vidéo suivante, où quelques éléments de langage, identiques chez certains journaleux (qui en général recopient bêtement les dépêches de l’AFP… y compris avec les fautes d’orthographe !), nous éclairent rapidement sur l’identité de quelques-uns.

Nathalie Saint-Cricq (France Télévision) et son fils Benjamin Duhamel (BFMTV) sont donc les premiers noms sortis du chapeau…  Ça étonnera qui ???

Mais quid des autres ?

On peut déjà aisément déduire que ceux qui s’esbaudissent sur le plateau « n’en étaient pas » :

https://twitter.com/i/status/1617581971542089728

Idem pour les journalistes de CNews ; ce que révélait Pascal Praud, non sans amertume mais avec humour, dans son édito de « l’Heure des pros ».

Soyez très attentifs à la vidéo qui illustre les paroles de Praud, afin de peut-être reconnaître quelques têtes connues, ou pas, du fleuron de nos médias…

Personnellement j’ai juste cru voir (non, pas un gros minet, soyez sérieux !) et reconnaître au tout début l’éminent journaliste-écrivain (du moins il en est persuadé !) qui a pour rêve, « s’il était président » … de raser le château de Versailles…

Vous l’avez ? Apathie, bien sûr, Jean-Michel Apathie ! Non, mais remettez-vous, d’ici qu’il soit élu, les poules auront des dents !

Sauf que ça m’étonnerait quand même, car Apathie n’est pas du tout courtisan des puissants… c’est pas le genre de la maison… quoi que !

Soyez sympas, si vous avez des noms, confiez-les nous dans les commentaires, parce que moi je sèche… Merci.

https://twitter.com/CNEWS/status/1617804331348025345

Le principal problème pour Manu (je sais qu’il déteste qu’on nomme ainsi sa grandeur… mais il se trouve que, comme lui, j’ai bien envie de l’emmerder… dont acte), c’est qu’à force de crier sur tous les toits que les Français sont des crétins incultes, il a fini par s’en persuader lui-même, d’où l’illusion bien ancrée chez lui, que sa réforme serait une promenade de santé…

Comment en effet, aurait-il pu soupçonner que l’on soit un grand nombre à avoir bien compris ce qui se tramait en coulisses, bien différent des boniments chantés en chœur par les chantres du pouvoir, jamais en peine de faire des « heures sup » (tellement mieux rémunérées que celles des populistes), afin qu’il nous soit impossible de saisir ce qui, derrière les annonces officielles, se cacherait en minuscules caractères et des alinéas confus destinés à  noyer le poisson…

Manque de bol pour lui et ses brigands, et heureusement pour nous, certains veillent au grain et ont su intercepter ce que l’on s’évertuait à nous cacher :

Vous mesurez bien l’ignominie de ces sangsues qui n’ont jamais assez de votre sang… à quel point qu’on se demande comment ils pourront maintenir leur train de vie actuel, quand ils auront réussi à faire passer la majorité des travailleurs/cotisants/contribuables, de vie à trépas, avec les différentes méthodes à leur disposition, dont le vaccin est indéniablement au top.

Plus de travailleurs ou beaucoup moins à ponctionner… Pensent-ils vraiment que leur fameuse intelligence artificielle arrivera à elle seule à les combler ?  Rien n’est moins sûr…

On peut toujours compter sur Florian Philippot pour tirer le signal d’alarme quand il faut ; d’ailleurs, pendant que j’y suis, je vous livre un autre scoop… confirmant le mutisme forcené de Macron et ses troupes sur les sujets brûlants :

Mais revenons à la réforme des retraites, aussi glauque que possible, afin qu’un minimum d’informations arrive à notre entendement… avant qu’ils ne la votent ; raison pour laquelle, sans tenir compte des mots d’ordre des syndicats bidons, les citoyens doivent continuer à tenir la rue, dans le but de foutre une trouille mémorable à Macronescu et ses « petites mains » chargées de nous amuser !

Lui faire peur par tous les moyens, manifs, avalanches de courriers, courriels, coups de téléphone… à ses ministères, et bien entendu des textes pointus dénonçant ses magouilles… ne manqueront pas de nous réjouir, tout en nous réchauffant, quelles que soient les températures à venir.

Sinon, en marge du feuilleton des retraites, une question lancinante me tarabuste … Ne trouvez-vous pas que depuis quelque temps on voit un peu trop souvent, dans des missions publiques, la créature pédophile devenue officiellement l’épouse du gamin qu’elle a jadis perverti sans scrupule, le simili président Macron… dont l’état psychique semble durablement perturbé ?

Que signifient ses nombreuses interventions médiatiques en ce mois de janvier 2023 ? Le « petit » va-t-il si mal qu’elle envisagerait de le remplacer ? (Au secours !)

  • Le 9 : JT de 20 h à TF1, officiellement pour parler de la nouvelle collecte des Pièces jaunes en tant que présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France… mais aussi pour aborder d’autres thèmes… pour lesquels elle est, à plusieurs reprises et ostensiblement, obligée de consulter ses notes…

https://www.tf1.fr/tf1/jt-20h/videos/pieces-jaunes-2023-brigitte-macron-invitee-exceptionnelle-du-20h-de-tf1-lundi-67160961.html

  • Le 10: confidences sur son journal intime, devant les lecteurs et dans les colonnes du Parisien, et son avis (dont on se fout royalement) sur l’uniforme à l’école…

https://www.leparisien.fr/politique/brigitte-macron-face-a-nos-lecteurs-lutter-contre-le-harcelement-scolaire-cest-mon-combat-11-01-2023-MYF2OGV6JZCVFJBEE42K2TUIDI.php

  • Le 12 : Interview « sans langue de bois » (parait-il) accordée à « S » le magazine de Sophie Davant, où l’ancienne professeure de lettres et de théâtre y évoque notamment le couple qu’elle forme avec son mari, le président de la République, depuis plus de vingt ans maintenant, leur différence d’âge ainsi que son propre âge, elle qui fêtera ses 70 bougies le 13 avril prochain.

https://www.femina.fr/article/brigitte-macron-cet-appartement-secret-dans-lequel-personne-ne-rentre-nous-preservons-notre-vie-de-couple-une-vie-a-nous

https://fr.news.yahoo.com/ne-lirai-rien-jour-là-124200408.html

Euh, Cocotte, tout ça, nous on s’en fout, parce que cela sonne absolument faux avec le vécu qu’il nous impose ! Ce qui nous intéresse bien plus, c’est :

« Quand est-ce que ton psychopathe de mari va enfin cesser de nous prendre pour des abrutis, persuadé de pouvoir donner le change en nous noyant sous des flots de discours insipides où il distille tout et son contraire » ?

Sinon, n’oublie pas que c’est Manu qui a été (stupidement) reconduit à son poste de « meneur de bétail à l’abattoir », et non toi… du coup, un peu plus, voire beaucoup plus, de discrétion de ta part, est fortement souhaité par l’immense majorité des Français qui n’a pas voté pour lui, et non l’armée des crétins décervelés qui t’écrivent sur les sujets abordés au JT précité.

Au nom de la Liberté d’expression

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *