Se débarrasser de Macron pour éviter la guerre mondiale: doit-on hésiter ?

Les émissions de Vladimir Soloviev sont très suivies en Russie, elles ont toujours de prestigieux invités politiques. Hier soir le député de la Douma André Viktorovitch Guruliev, membre du partie « Russie Unie » de Vladimir Poutine, a suggéré que la Russie fasse une frappe sur la France. Ceci suite à la livraison de matériel « lourd » de la France à l’Ukraine, à savoir quelques véhicules blindés AMX.

Cette livraison en elle-même ne pose pas un gros problème pour la Russie, l’AMX-10 semble en effet bien inadapté au froid et au gel, et la maintenance nécessaire est impossible en Ukraine. Sans parler du format des munitions, spécifiques, qu’il faudra donc acheminer régulièrement.

Le véritable problème de cette livraison est que Macron franchit une étape supplémentaire en livrant du matériel « lourd ». Immédiatement d’ailleurs l’OTAN a déclaré envisager très sérieusement la livraison de chars allemands et britanniques qui, eux, sont d’un autre niveau que l’AMX français.

Il ne faut pas croire que Guruliev s’est exprimé sur un coup de colère. Il n’est député fédéral que depuis 2021, et est un militaire de carrière. Commandant de la 58e Armée interarmes (janvier 2012 – août 2016) puis Commandant adjoint du district militaire sud (août 2016 – janvier 2019 ), il est aujourd’hui lieutenant général de réserve et ses avis sont très écoutés et respectés par la hiérarchie militaire et par le pouvoir politique.

Il est parfaitement clair qu’à livrer des armes à l’Ukraine, les pays occidentaux s’attaquent directement à la Russie en tuant soldats et civils Russes. Des projets de frappes sur les intérêts de l’OTAN sont d’ores et déjà dans les cartons, il ne manque que l’ordre de Vladimir Poutine.

Une première option serait de frapper les intérêts français en dehors de la France. On peut très bien envisager une attaque lourde contre une base française en Afrique, qui sera mise sur le dos des « terroristes »… C’est d’ailleurs ce qui arrive régulièrement aux bases américaines en Syrie. Bien entendu la France saurait à quoi s’en tenir, et aurait alors le choix de continuer l’épreuve de force avec la Russie. Sachant que la mesure de rétorsion suivante sera cette fois directement sur le territoire français, par exemple contre des dépôts de carburants ou mieux encore, des usines d’armement. Les cibles sont déjà clairement répertoriées et des opérateurs sur place n’attendent que le feu vert.

Un autre élément important a été discuté : il apparaît qu’en France Macron n’a aucun « successeur » potentiel ayant les mêmes positions folles sur ce dossier. Et certains de dire que si, par exemple, certains dossiers « secrets »  sur Macron étaient publiés et le forçaient à démissionner « pour raisons de santé », son successeur quel qu’il soit ne suivrait pas le même chemin vers la guerre contre la Russie, et l’OTAN en serait lourdement handicapée.

Peut-être cette solution doit-elle être envisagée au plus vite. Éliminer un homme pour éviter ou du moins retarder la guerre mondiale, doit-on hésiter ?

Version originale de l’article en français: ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *