Votre liberté d’expression en danger

Votre liberté d’expression ne tient qu’à un fil.

Vous le savez, Éric Zemmour est une cible favorite du harcèlement judiciaire parce qu’il ose dire ce qu’une grande majorité de Français pensent.

Année après année, l’appareil judiciaire grignote le terrain politique pour décider ce que vous devez penser.

Et quand Éric Zemmour est traîné devant les tribunaux pour délit d’opinion, les médias et les associations de gauche lui crachent dessus. Il se fait insulter pour oser dire la vérité sur l’immigration, l’insécurité, le quotidien difficile des Français.

Il se fait insulter parce qu’il dit son amour de la France.

Derrière cet acharnement, c’est aussi vous qui êtes visé.

Ils veulent vous intimider, vous faire peur pour vous empêcher de parler.

Toujours la même tactique : ils instrumentalisent la justice.
Bien sûr, vous pouvez gagner le procès.
Mais vous risquez aussi de tomber sur un juge politisé qui cherchera un moyen d’interpréter le droit contre vous.

Et que de temps, d’énergie et d’argent de perdu !
C’est précisément ce qu’ils cherchent : vous mettre des bâtons dans les roues.

Le Grand Remplacement et l’islamisation galopante de la France sont des sujets particulièrement censurés, alors que la majorité des Français les déplorent et n’en veulent pas.

Mais les politiques en place ferment les yeux, par lâcheté, par clientélisme ou pire, par idéologie.

Tenez, prenez le procès de Damien Rieu, lanceur d’alerte qui a rejoint Reconquête. Il avait diffusé un tract mettant en avant la complaisance de Xavier Bertrand vis-à-vis de l’islamisation de la France.

… Et Xavier Bertrand met le lanceur d’alerte en procès ce mardi 6 septembre.

Nous devons soutenir ce lanceur d’alerte et cadre de Reconquête dans cette bataille judiciaire : avocats, déplacements, sécurité…

Grâce à votre don, Reconquête pourra participer aux frais de défense.

Pour soutenir aujourd’hui ce lanceur d’alerte, cliquez ici ou sur le bouton ci-dessous :

 

Pour la Reconquête !

Diane Ouvry
Porte-parole de Reconquête

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.