Macron traité d’enculé par la foule en délire : il récolte ce qu’il a semé

Traité d’enculé par un chanteur et par la foule, Macron sourit

Au Festival techno du Touquet Music Beach, samedi soir, Emmanuel Macron a été copieusement insulté par l’artiste Marc Rebillet, particulièrement déchainé, qui se produisait en slip.

https://www.cnews.fr/france/2022-08-28/macron-enc-le-chef-de-letat-insulte-lors-dun-festival-auquel-il-etait-invite

Devant une foule de 20 000 personnes en délire, l’artiste a entonné un chant hostile au chef de l’Etat, le traitant d’enculé, des insultes reprises en choeur par un public en parfaite osmose avec le chanteur. La vidéo est éloquente.

https://twitter.com/El_Dic_TatoR/status/1563851444997988355

Qu’un président se fasse insulter par un artiste a de quoi surprendre, mais que la foule reprenne en choeur « Macron enculé » interroge. Preuve que plus rien ne va dans cette démocratie à l’abandon, où le mot valeur n’a plus aucun sens.

Loin de moi l’idée de cautionner de telles outrances et de blanchir cet artiste que je ne connais pas.

Mais en y réfléchissant, si Macron suscite autant de haine et d’hostilité, c’est bien parce qu’il a exaspéré le peuple au plus au point.

  • Il a d’abord sali et désacralisé la fonction présidentielle par ses comportements indignes
  • Il a ensuite insulté et méprisé le peuple français comme aucun chef d’Etat au monde ne l’a jamais fait
  • Il a enfin humilié et trahi la France, en la salissant à l’étranger

Quand on se vautre dans la fange à Saint Martin, en s’acoquinant avec des dealers dépoitraillés, quand on laisse des saltimbanques chanter « Suce ma bite et lèche mes boules » dans les jardins de l’Elysée, on se montre tout simplement indigne de la fonction présidentielle.

Quand on insulte le peuple français à longueur d’année, le traitant tantôt d’illettré et d’alcoolique, tantôt de moins que rien et de fainéant, quand on le méprise au plus haut point, en réprimant violemment les manifestations pacifiques, quand on lui interdit de se faire soigner et qu’on le met au ban de la société s’il refuse la dictature sanitaire, il ne faut pas s’étonner d’être insulté.

Quand on crache sur la France, l’accusant de crime contre l’humanité et de barbarie, quand on nie la culture et l’art français, quand on accuse notre pays d’avoir fait beaucoup de mal devant 193 pays à la tribune de l’ONU, on ne peut que susciter la haine dans le coeur des patriotes.

Par conséquent, le fait qu’un artiste insulte le Président, mais surtout le fait que la foule reprenne en choeur « Macron enculé », dégage deux évidences :

  • Que les élites arrogantes et méprisantes ne suscitent plus aucun respect.
  • Que ce pays est en pleine décadence morale.

Quand une société ultra permissive apprend à sa jeunesse à ne plus respecter les enseignants ni les policiers, on voit mal pourquoi il faudrait respecter les politiques et surtout un Président aussi misérable dans ses comportements et ses déclarations.

Sous la présidence du général de Gaulle, si un saltimbanque avait traité le général d’enculé, il est clair que c’est la foule qui aurait sorti l’artiste par la peau des fesses, au lieu de chanter avec lui.

Macron récolte ce qu’il a semé. Il méprise le peuple, celui-ci le lui rend au centuple. Macron est le fossoyeur de la France et le peuple ne le supporte plus. Ce quinquennat sera le quinquennat de trop.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.