Darmanin et les médias défendent les « jeunes Français » de Saint-Denis

Samedi soir, du côté de la ville « radieuse » de Saint-Denis – où, dans la sublime basilique gothique voulue par l’abbé Suger, repose ce qui reste des rois de France, dont les tombeaux furent profanés pendant la Terreur –, il y avait fête : la finale de la Ligue des Champions opposant deux équipe chevronnées, à savoir le Liverpool Football Club (6 victoires) et le Real de Madrid (13 victoires au moment de disputer la finale dont il est sorti vainqueur, signant ainsi sa 14e victoire).

Une fête saccagée par des chances pour personne, plus communément et fautivement appelées « chances pour la France » ; ce qui semble avoir échappé à Gérald Darmanin et un peu moins aux forces de l’ordre qui ont dû faire face, sur place, à des hordes venues des cités alentour, lesquelles sont parmi les plus titrées du championnat de la Ligue de foutage de bordel !

https://www.msn.com/fr-fr/sport/basketball_ncaa_videos/bagarre-vol-situation-chaotique-au-stade-de-france-pendant-liverpool-real-madrid/vi-AAXQbi7

Bien entendu, des supporters anglais ont bien tenté de forcer le passage samedi, et on ne refera pas le passé – disons plutôt le passif – desdits supporters, qui savent à l’occasion se comporter comme il ne faut pas : souvenons-nous du stade du Heysel en mai 1985, à l’occasion d’une finale de ce qui s’appelait à l’époque la Coupe des clubs champions européens. La finale opposait Liverpool à la Juventus de Turin – où jouait Michel Platini. Des hooligans anglais, venus envahir la tribune italienne, avaient provoqué un mouvement de panique qui s’était soldé par la mort de quelque 39 personnes et des centaines de blessés.

Mais, pour ce samedi à Saint-Denis, il s’agirait de ne pas se tromper de cible car, les témoignages de policiers aidant ainsi que les images disponibles à la fois sur les réseaux sociaux et les chaînes d’information, il apparaît clairement que la racaille – pardon : la crème de la crème ! – diversitaire ait décidé de pénétrer coûte que coûte dans l’enceinte du Stade de France pour assister au match et aduler l’une de ses idoles les plus anti-France qui soient – refusant de chanter la Marseillaise, se considérant comme algérien et pas français, etc. –, j’ai nommé Karim Benzema, capitaine du Real et indiscutablement joueur d’exception mais, tout aussi indiscutablement, un sale type, n’hésitant pas à accuser autrefois le sélectionneur de l’équipe de France – Didier Deschamps – de racisme parce que ce dernier ne l’avait pas retenu pour faire partie de l’équipe nationale ; une équipe qui, en 2018, a ramené de Russie la deuxième étoile et sans Benzema !

Au passage, puisqu’il est question de la victoire de la France lors de la dernière Coupe du Monde en Russie, si la finale de la Ligue des Champions s’était déroulée à Saint-Pétersbourg, comme cela était initialement prévu, il n’y aurait pas eu besoin de charges de CRS ou de gaz lacrymogène pour disperser telle horde sauvage – pour reprendre le titre d’un excellent film de Sam Peckinpah – venue non pas pour participer à une importante fête du ballon rond mais, comme d’habitude, offrir le chaos dont elle a le secret, faute d’être capable de construire quoi que ce soit.

Ce que j’appelle la théorie du château de sable : face à un enfant qui, sur une plage, construit patiemment un magnifique château de sable, un autre enfant, frustré de ne pas être capable d’en faire de même, donne des coups de pied dedans. Parce que l’alibi du « on ne nous aime pas, on fait rien pour nous ! » ne tient pas vraiment la route lorsque l’on sait les milliards déversés sur ces hordes pour acheter la paix sociale. Je ne sache pas que les petits Creusois aient bénéficié des mêmes sommes d’argent, eux qui vivent dans un département pauvre de France sans pour autant tout dévaster…

Mais qu’importe le réel, il suffit de prétendre qu’il n’existe pas et le tour est joué ! Ainsi, le reconduit Darmanin au ministère de l’Intérieur n’a pas hésité un instant à pointer la responsabilité des supporters anglais, tandis qu’avec le poste qu’il occupe on aurait pu penser qu’il était mieux informé. Sauf si, bien sûr, il a cédé à quelque tentation vivre-ensembliste. Autrement dit, Moussa aurait pris le pas sur Gérald ?! Voici son tweet :

« Avec @AOC1978, au PC sécurité du Stade de France. Des milliers de «supporters » britanniques, sans billet ou avec des faux billets ont forcé les entrées et, parfois, violenté les stadiers. Merci aux très nombreuses forces de l’ordre mobilisées ce soir dans ce contexte difficile. pic.twitter.com/gEXCqPhWmZ
— Gérald DARMANIN (@GDarmanin) May 28, 2022 »

Mieux, CNews rapporte ceci : « Aussi, contrairement à certaines rumeurs qui bruissent sur les réseaux sociaux, une source proche du gouvernement a fait valoir auprès de l’AFP que “seulement quelques jeunes des quartiers se sont mêlés aux troubles mais cela est marginalˮ. » Des fois qu’on aurait des mauvaises pensées !

https://www.cnews.fr/sport/2022-05-29/ligue-des-champions-ce-quil-faut-retenir-des-tensions-autour-du-stade-de-france

On parle aussi de vols – comme si les Anglais avaient besoin d’aller en Seine-Saint-Denis pour chourer ! – et de faux billets vendus. Moi, j’aimerais bien savoir qui les a vendus, ces faux billets. La préfecture de police de Paris a même arrêté, parmi les nombreux interpellés, « des vendeurs de faux billets aux abords du stade. L’un d’eux avait une cinquantaine de faux billets sur lui », révèle France Info. Je ne suis pas certain que ces vendeurs soient des sujets de sa Royale Majesté la Reine, dont on va fêter dans quelques jours les 70 ans de règne…

https://www.francetvinfo.fr/sports/foot/ligue-des-champions/ligue-des-champions-filtrage-force-barrieres-escaladees-versions-differentes-ce-que-l-on-sait-des-incidents-qui-ont-retarde-la-finale_5165098.html

Quoi qu’il en soit – et sans dédouaner les supporters anglais de leur tendance à mettre la pagaille, surtout s’ils ont bien arrosé la journée –, je crains que nous ayons eu un avant-goût de ce qui va se produire en 2024, pour les Jeux olympiques. Là, pendant plusieurs jours, le monde pourra contempler la « réussite » du modèle vivre-ensembliste français !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *