Faute de se limoger, Macron vire le directeur du renseignement militaire!

En poste depuis seulement sept mois, le général Eric Vidaud, directeur du renseignement militaire (DRM), aurait été remercié avec effet immédiat par le chef d’Etat-major des armées, le général Burkhard, pour insuffisances françaises dans la guerre en Ukraine, manque de briefings  et de maîtrise des sujets… Version officielle.

Dans un entretien au Monde,  le général Burkhard, dont la doctrine est de gagner la guerre avant qu’elle n’ait lieu, grâce à la dissuasion et au renseignement, avait reconnu les faiblesses des divers services de renseignements militaires et des divergences d’analyses entre Français et Anglo-saxons quant à la potentielle invasion de l’Ukraine.

Le successeur du général Vidaud pourrai être le général Jacques Langlade de Montgros, ancien patron du 1er Régiment de hussards parachutistes.

D’ordinaire, ce type d’éviction se fait discrètement. Lui faire une grande publicité médiatique laisse présager une dissimulation. 
 
A l’évidence, le présomptueux Macron a été dépassé par le conflit Otan/Russie, cela se voit et se sait. C’est mauvais pour sa fatuité et son image. Le sous-chef intérimaire de l’UE a été remplacé avec efficacité par Erdogan. Alors il faut un coupable au « type pas fini », l’ado attardé veut jouer à c’est pas moi, c’est l’autre… Et le général Vidaud en a fait les frais.
 
Souvenons-nous de l’indigne limogeage du général de Villiers… Pas davantage qu’ailleurs, Macron n’est pas très subtil avec la grande muette.
 
Réjouissons-nous de cette nouvelle qui ne fera pas plaisir à l’armée, déjà bien abîmée par  la macronie et les inventions de McKinsey… laquelle n’est pas composée que de militaires mais aussi d’électeurs!
 
Daphné Rigobert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.