Les dangers du vote électronique -vidéos-

 

Le vote électronique se présente comme une alternative intéressante au vote à l’urne dont les limites sont réelles. Les avantages du scrutin dématérialisé sont nombreux. Il permet notamment aux employés physiquement absents de leur lieu de travail de voter facilement. Mais le vote électronique a aussi quelques inconvénients.

Avantages du vote électronique

Réduction du risque d’erreur

De nombreux avantages découlent de l’utilisation du vote électronique. L’un des plus évidents est la légitimité des élections. En effet, lorsqu’on met en place un système de vote électronique, il n’est pas nécessaire de recourir au bulletin et autres enveloppes papier. Les erreurs sont donc réduites et on se met à l’abri des contentieux inhérents à l’utilisation du support papier.

Les inconvénients

Fraudes et piratages informatiques

La mise en place du vote électronique n’exclut pas totalement les risques. En effet, les risques existent et notamment le fait que les pirates puissent compromettre le processus électoral. Comme tout appareil électronique, la machine à voter n’est pas à l’abri des actes des hackers qui sont capables de modifier illégalement les résultats du scrutin. Ces derniers peuvent le faire par altération physique ou en effectuant une attaque à distance sur internet.

En outre, c’est risquer de permettre aux gens de voter en utilisant leurs propres appareils. Si la sécurité de ces appareils n’est pas au point, il peut y avoir une intrusion de personnes mal intentionnées à partir de ceux-ci. Par une telle faille, des millions de votes électroniques pourraient être modifiées et ainsi changer les résultats.

Les personnes opposées au vote électronique mettent en avant l’argument de la fraude. Ils craignent que cette méthode ne soit exploitée par certaines personnes pour frauder massivement.

La fabrication du matériel de vote

Par ailleurs, on craint que le biais du fabricant du système de vote électronique influence les votes. Il est bon de savoir que les systèmes de vote dématérialisé sont mis au point par des organismes privés. Ces derniers peuvent garder leur code source enfermé. Les détracteurs du vote électronique pensent que la structure chargée de déployer le système peut être « achetée » par l’une des parties prenantes au scrutin pour un bourrage des urnes dématérialisées. Il revient donc aux organisateurs des scrutins digitaux de faire attention pour choisir une entreprise intègre et digne de confiance. Il faudrait que le prestataire donne des garanties pour une bonne tenue de l’élection.

La réalité est que les gens ne peuvent s’empêcher d’avoir des suspicions de tricherie lorsque le vote est électronique. Dans le fond, aucun système dématérialisé ne fera l’unanimité. Pour garantir un vote juste et impartial, il est indispensable que les différentes parties engagées dans le processus électoral se fassent confiance. Car si ce n’est pas le cas, il y aura toujours un camp qui croira que l’autre a exploité le vote électronique pour frauder.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.