Guerre en Ukraine : le groupe Wagner aurait été dépêché pour assassiner Zelensky, selon le Times

Plus de 400 mercenaires russes, proches du Kremlin, auraient été chargés d’abattre le chef de l’État ukrainien.

Ils seraient arrivés en Ukraine il y a déjà cinq semaines, selon le journal britannique The Times . Alors que les bombardements sur Kiev ont repris lundi 28 février au matin, plus de 400 mercenaires russes de la force Wagner, venus d’Afrique, se seraient rendus dans la capitale ukrainienne avec une seule mission : assassiner le président Volodymyr Zelensky.

Ces miliciens appartiennent au groupe Wagner, proche du Kremlin, financé par l’oligarque russe Evgueni Prigojine. En 2021, la BBC estimait à 10.000 le nombre de mercenaires à avoir combattu sous la bannière du groupe de Wagner au cours des sept dernières années. La même année, l’Union européenne a condamné leurs actions, les accusant «d’alimenter la violence, de piller les ressources naturelles et d’intimider les civils en violation du droit international».

C’est par une note de ses services secrets que le gouvernement ukrainien a appris leur présence, déclarant dans la foulée un couvre-feu strict de 36 heures. Ce dernier a été levé lundi matin à 8 heures, heure locale.

À VOIR AUSSI – Guerre en Ukraine: Zelensky veut «essayer» de négocier avec les Russes, sans «trop» y croire

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.