Macron lance la chasse aux généraux, coupables de vouloir sauver la France

Partager

Je vous retransmets un message de mon camarade de l’Armée de l’air, le général Daniel Grosmaire, confirmant que 6 généraux s’étant exprimés dans les médias, suite à leur tribune alertant sur le risque de désintégration de la nation, seront traduits devant un Conseil de discipline.

Les patriotes de ce pays doivent savoir comment Macron, chef des armées, malmène nos grands chefs militaires qui contestent sa politique suicidaire. Il est vrai qu’il nous avait déjà donné un aperçu de son orgueilleuse conception du pouvoir dès juillet 2017, en poussant le général Pierre de Villiers à la démission !

Tout d’abord, voici le lien d’une vidéo du général Antoine Martinez, l’un des six “rebelles” aux yeux du pouvoir, interviewé par Epoch Times. Rappelons que le général Martinez est candidat à l’élection présidentielle de 2022.

Candidat en 2022, le général Martinez défie Macron : « Les Français ont été trompés, ils sont exaspérés » | Antoine Martinez | élections présidentielles | Emmanuel Macron | Epoch Times (theepochtimes.com)

Ensuite, voici le message du général Martinez relatif à cette ignominie, où un pouvoir aux abois, véritable destructeur de la nation, ne trouve rien de mieux que de  persécuter nos généraux donneurs d’alerte, tout en évacuant sciemment leur message alarmiste quant à la menace existentielle qui plane sur la Patrie.

Dire la vérité est un crime de lèse-majesté.

Un tel acharnement contre les défenseurs de la nation, cela s’appelle une trahison de la part du pouvoir politique censé protéger notre pays et garantir la sécurité du peuple français. Mais cédons la parole au général Martinez :

“Chers amis”,
.
“… Par ailleurs, pour votre information, après l’ampleur inattendue prise par la “tribune des généraux” (en réalité la lettre ouverte à nos dirigeants politiques) et les premières menaces de sanctions évoquées, le pouvoir politique a décidé de frapper. Réalisant probablement qu’il se couvrirait de ridicule en sanctionnant une soixantaine de généraux signataires de cette tribune, il a choisi de faire une discrimination entre eux en ciblant ceux qui avaient été sollicités par les médias. Nous sommes six à nous être exprimés en répondant aux médias. Nous avons donc reçu le 26 mai un courrier recommandé, signé par la ministre des Armées, nous notifiant l’ordre d’envoi devant un Conseil supérieur d’armée siégeant disciplinairement. La procédure engagée prendra probablement un peu de temps, mais le message est clair. Ce faisant, en voulant sanctionner des lanceurs d’alerte, le pouvoir politique fait l’aveu, non seulement de son impuissance face au constat que nous faisons de la situation du pays, mais surtout de son renoncement à corriger le cours néfaste des choses qui conduit la France au désastre. L’État renonce ainsi à la première de ses missions régaliennes, c’est-à-dire protéger et défendre la nation.”
.
Bien cordialement.
Antoine MARTINEZ
.
Communiqué du Général MARTINEZ

Un autre officier français vient de nous rappeler que la guerre civile est inévitable, et Macron ne trouve rien de mieux que de persécuter des grands serviteurs de l’État, garants de notre sécurité.

Cet acharnement de l’Élysée à vouloir museler nos généraux et taire la vérité en dit long sur l’affolement du pouvoir, devenu l’otage des immigrés et incapable de restaurer l’ordre républicain dans tout le pays. Un terrible aveu d’impuissance alors que la France roule vers l’abîme à tombeau ouvert.

https://ripostelaique.com/la-guerre-civile-est-inevitable-selon-un-officier-francais.html

Persécuter nos généraux signataires d’une tribune salvatrice, c’est trahir le peuple français qui approuve à 58 % leur initiative.

Persécuter nos généraux signataires, c’est mépriser une fois de plus le peuple, qui refuse à 60 % toute sanction à leur encontre. (sondage JDD)

Ces généraux et militaires signataires méritent tout notre soutien, tant la situation que Macron entend cacher aux Français est gravissime.

Il est clair qu’Emmanuel Macron n’a qu’une obsession, accélérer une immigration dévastatrice, comme il vient de le confirmer en Afrique du Sud, en déclarant à nos minorités qui refusent de s’intégrer qu’elles sont une chance pour la France.

Oui, Monsieur le Président, persistez donc dans votre entreprise de démolition de notre Patrie.

Les Français ont en effet beaucoup de chance quand 75 % de nos jeunes musulmans placent l’islam au-dessus de la République ;

Ils ont surtout la chance de subir 1 000 agressions gratuites par jour et 120 attaques au couteau quotidiennes ;

Ils ont la chance de pouvoir constater que les 2/3 des détenus dans nos prisons sont musulmans ;

Ils ont la chance de vivre dans le pays le plus dangereux d’Europe ;

Ils ont la chance de devoir éviter 1 000 zones de non-droit où le Gaulois n’est pas le bienvenu ;

Ils ont la chance de voir leurs femmes et leurs filles éviter de porter des jupes trop courtes ou des décolletés trop plongeants par peur d’être harcelées, voire violées ;

Ils ont la chance d’entendre leurs femmes et leurs filles avouer qu’elles ont peur dans les transports en commun ;

Ils ont la chance d’écouter les thèses décoloniales antirépublicaines qui se propagent dans les esprits et dans nos universités, avec des manifestations interdites aux Blancs ;

Ils ont la chance de voir les commissariats attaqués à coups de mortiers d’artifice par des jeunes malfrats jamais condamnés ;

Ils ont la chance de vivre dans le pays de l’UE le plus frappé par le terrorisme islamique, avec plus de 270 morts et plus de 1 000 blessés depuis 2012, dont 25 victimes depuis 2017 ;

Ils ont la chance de constater que nos agriculteurs crèvent de faim avec 350 euros par mois pendant que chaque mineur isolé coûte 50 000 euros par an au contribuable ;

Ils ont la chance de voir qu’ils sont moins bien soignés que les sans-papiers, pris en charge à 100 % par ceux qui travaillent et cotisent ;

Ils ont la chance de découvrir qu’on paie une retraite d’environ 900 euros par mois à tout immigré régulier de plus de 65 ans, n’ayant jamais travaillé ni cotisé en France, alors que les caisses de retraite sont dans le rouge ;

Ils ont la chance de découvrir qu’ils sont les derniers servis au guichet social et que la fraude sociale dépasse les 50 milliards ;

Ils ont la chance de voir le niveau scolaire de leurs enfants s’effondrer parce que l’école républicaine assume clairement un dangereux nivellement par le bas, tout en visant le bac pour tous ;

Ils ont la chance de voir nos banlieues, jadis fleuries, paisibles et souriantes, transformées en bande de Gaza et en coupe-gorge ;

Ils ont la chance d’assister impuissants au Grand Remplacement, quand 500 000 immigrés arrivent chaque année, dont 450 000 réguliers, alors que le solde des naissances n’est que de 85 000 nouveaux nés ;

Ils ont la chance de constater que la France est le seul pays de l’UE qui voit la demande d’asile exploser alors qu’elle baisse partout en Europe depuis 2018 ;

Ils ont la chance de se voir ruinés par une immigration de masse, voulue par les grands groupes assoiffés de croissance et propriétaires des médias qui manipulent et culpabilisent le peuple gaulois ;

Ils ont la chance de voir leurs policiers pourchasser les malfrats dans des guimbardes de 300 000 km et de voir nos soldats faire la guerre au Sahel avec des véhicules blindés vieux de 40 ans ;

Ils ont la chance de découvrir que si rien ne bouge, ils courent tout droit à la guerre civile, ce fameux face-à-face annoncé par Gérard Collomb mais aussitôt enterré par Macron ;

Ils ont la chance d’avoir un Président qui  les insulte et les méprise à chacun de ses déplacements.

Oui, quelle chance ont les Français de voir leur pays, le plus fabuleux à l’époque des Trente Glorieuses, devenir un coupe-gorge du tiers monde, totalement ruiné avec 3 000 milliards de dettes et au bord de la guerre civile.

Macron et ses prédécesseurs ont fait d’un paradis un enfer, au nom du mondialisme qui enrichit les grands groupes en saignant les peuples.

Notre France millénaire n’est plus que l’ombre d’elle-même, ruinée et désintégrée par l’immigration de masse

Mais le pire est que Macron en redemande et qu’il risque d’être réélu en 2022, tant le peuple reste sourd et aveugle à la destruction de son pays et de l’avenir de ses enfants.

Il est pourtant grand temps de balayer ces énarques aux ordres du grand patronat, toujours prêt à détruire la France pour quelques milliards de plus.

Jacques Guillemain

A propos de l'auteur

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

You may also like these