« Policiers brûlés : le verdict » par maître Lienard

 « Policiers brûlés : le verdict » par maître Lienard

  • Notre cabinet avait l’honneur de défendre Sébastien et Virginie, policiers lâchement attaqués par cette horde d’individus qui n’ont d’homme que les fonctions naturelles, et qui ont tenté de les faire brûler vifs dans leur véhicule de service, parce qu’ils gênaient leurs petits trafics et leurs petites agressions.

C’est mon associée Maître Amélie LARQUIER qui s’est battue pour ces policiers.

Chaque jour pendant six longues semaines elle a combattu chaque mensonge des accusés, chaque faux alibi, chaque changement de versions.

Elle a brillamment porté la parole de ces deux victimes de la sauvagerie ultime.

Nous avions la chance d’avoir une présidente de cour d’assises remarquable, qui connaissait parfaitement ce très lourd dossier et ne laissait rien passer non plus. Nous rêvions d’une justice forte, d’un message sans ambiguïté à l’égard de ceux qui lève la main ou prennent les armes contre les dépositaires de l’autorité publique.

Ce matin à deux heures, lorsque le verdict a été rendu, nous avons été abasourdis.

Nous aimerions que ce soit un mauvais rêve, mais c’est bien la réalité.

Le ministère public est certainement en partie responsable de ce verdict, lui qui n’a pas porté l’accusation de manière cohérente en sollicitant dès les réquisitions l’acquittement d’un des accusés et des peines incompréhensibles dans le cadre d’une action unique où tous portaient la même responsabilité.

Le jury populaire a fait le reste. Il fallait voir cette jurée hurler contre les gendarmes quand ils sont intervenus pour rétablir l’ordre dans le box des accusés alors qu’une bagarre générale avait commencé…Magnifique exemple de l’état de notre société dans son rapport à l’autorité.

Il ne nous est pas permis de contester une décision de justice, mais nous pouvons quand même dire que deux accusés ont été condamnés à 6 et 8 ans de prison pour avoir tenté de tuer quatre policiers en les faisant brûler dans leur voiture.

Ces policiers garderont des séquelles physiques et psychologiques terribles de ces faits, à vie, alors que dans quelques mois ceux qui les ont attaqués seront libres de reprendre leur vie.

Vous êtes certainement dégoutés par cette décision, mais notre sentiment va au-delà, nous qui avons vécu chaque minute de ce procès.

Nous allons continuer à nous battre pour vous, malgré tout. A mettre notre énergie pour vous. De votre côté tentez de garder intacte votre motivation, parce que les citoyens ont toujours besoin de vous et parce que vos collègues doivent pouvoir compter sur vous. Nous vous souhaitons beaucoup de courage…et nous sommes avec vous.

Bien sincèrement »

Maître Lienard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Notre cabinet avait l’honneur de défendre Sébastien et Virginie, policiers lâchement attaqués par cette horde d’individus qui n’ont d’homme que les fonctions naturelles, et qui ont tenté de les faire brûler vifs dans leur véhicule de service, parce qu’ils gênaient leurs petits trafics et leurs petites agressions.

 

C’est mon associée Maître Amélie LARQUIER qui s’est battue pour ces policiers.

 

Chaque jour pendant six longues semaines elle a combattu chaque mensonge des accusés, chaque faux alibi, chaque changement de versions.

 

Elle a brillamment porté la parole de ces deux victimes de la sauvagerie ultime.

 

Nous avions la chance d’avoir une présidente de cour d’assises remarquable, qui connaissait parfaitement ce très lourd dossier et ne laissait rien passer non plus. Nous rêvions d’une justice forte, d’un message sans ambiguïté à l’égard de ceux qui lève la main ou prennent les armes contre les dépositaires de l’autorité publique.

 

Ce matin à deux heures, lorsque le verdict a été rendu, nous avons été abasourdis.

 

Nous aimerions que ce soit un mauvais rêve, mais c’est bien la réalité.

 

Le ministère public est certainement en partie responsable de ce verdict, lui qui n’a pas porté l’accusation de manière cohérente en sollicitant dès les réquisitions l’acquittement d’un des accusés et des peines incompréhensibles dans le cadre d’une action unique où tous portaient la même responsabilité.

 

Le jury populaire a fait le reste. Il fallait voir cette jurée hurler contre les gendarmes quand ils sont intervenus pour rétablir l’ordre dans le box des accusésalors qu’une bagarre générale avait commencé…Magnifique exemple de l’état de notre société dans son rapport à l’autorité.

 

Il ne nous est pas permis de contester une décision de justice, mais nous pouvons quand même dire que deux accusés ont été condamnés à 6 et 8 ans de prison pour avoir tenté de tuer quatre policiers en les faisant brûler dans leur voiture.

 

Ces policiers garderont des séquelles physiques et psychologiques terribles de ces faits, à vie, alors que dans quelques mois ceux qui les ont attaqués seront libres de reprendreleur vie.

 

Vous êtes certainement dégoutés par cette décision, mais notre sentiment va au-delà, nous qui avons vécu chaque minute de ce procès.

 

Nous allons continuer à nous battre pour vous, malgré tout. A mettre notre énergie pour vous. De votre côté tentez de garder intacte votre motivation, parce que les citoyens ont toujours besoin de vous et parce que vos collègues doivent pouvoir compter sur vous. Nous vous souhaitons beaucoup de courage…et nous sommes avec vous.

 

Bien sincèrement »

 

Maître Lienard

A propos de l'auteur

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

You may also like these