Pays de fous où on arme les policiers et où on leur interdit de se défendre!

Je veux évoquer ici l’affaire de ces trois policiers qui ont tiré, en situation de légitime défense, sur une voiture qui leur aurait foncé dessus le samedi 4 juin 2022, à Paris, lors d’un banal contrôle de la circulation et qui ont aussitôt été mis en garde à vue…
Aujourd’hui, ils sont libres. Mais pourquoi cette humiliation ?
Bien au contraire, ils doivent être décorés comme des soldats sur un terrain de guerre.
https://www.lepoint.fr/faits-divers/passagere-tuee-apres-un-refus-d-obtemperer-les-trois-policiers-libres-07-06-2022-2478643_2627.php

Moi, je suis comme tout le monde, quand ça devient trop compliqué je ne comprends plus.
Et je pense que je ne suis pas le seul…

Donc, j’essaie de comprendre.
Évoquons l’armée :
L’armée est un service d’envergure nationale qui a la charge de protéger le pays et son peuple en cas de menace d’agression étrangère extérieure et parfois même intérieure.
Pour mener à bien sa mission, l’armée est dotée du matériel nécessaire qui se compose de tous les moyens technologiques d’armement que l’on puisse être amené à opposer à une attaque ennemie.
Jusque-là, nous sommes tous d’accord et cela répond à une conception traditionnelle très ancienne de la notion de défense, de combat et de guerre, en vertu du grand principe que si tu veux la paix tu dois préparer la guerre : « Si vis pacem, para bellum » (attribuée sans certitude à l’auteur romain Végèce, dont la phrase « Igitur qui desiderat pacem, praeparet bellum », tirée de Epitoma Rei Militaris, s’en rapproche beaucoup).

En effet, bien que des esprits tordus (gauchistes, écolos, pacifistes tous imbéciles) affirment que nous n’avons pas besoin d’armée ni de faire la guerre, leurs conceptions molles et complètement stupides ne répondent à aucune réalité de la vraie vie.

L’histoire du monde et de notre pays nous montre en permanence que le monde a toujours fait des guerres et que seuls les peuples et les pays qui s’y étaient préparés avaient eu des chances de ne pas être écrasés par leurs attaquants et de survivre.

Dans la vie d’un simple humain, il peut parfois être amené à devoir se défendre et se battre contre un autre être humain agressif et violent qui veut lui voler ses biens ou le tuer. C’est une défense parfaitement légitime.
Il en va de même pour les peuples.

Imaginez maintenant que nous n’ayons pas d’armée pour faire plaisir à tous les imbéciles. Nous serions très vite submergés, vaincus et écrasés par toutes sortes de peuples belliqueux et arrogants pour nous piller, violer nos femmes, tuer nos enfants, faire de nous des esclaves et rendre nos vies infernales.

C’est ce que veulent les gauchistes, écolos et pacifistes…
Personnellement, je ne suis pas très chaud pour cette option.
Mais bon, c’est à chacun de vous de voir…

Le fait que les pays possèdent des armées apporte un certain équilibre par la menace d’une réaction violente en cas d’agression.
En cela, posséder une armée puissante, bien entraînée et prête à combattre en permanence équivaut donc bien à préparer la guerre pour avoir la paix. C’est donc une nécessité incontournable.

Il existe d’autres métiers dont les professionnels sont amenés à porter des armes pour faire régner l’ordre public et garantir la paix à l’intérieur du pays, tels que les gendarmes (qui sont aussi des militaires) et les forces de l’ordre (Police nationale, CRS, Gardes mobiles, etc.)
Leur rôle n’est pas de faire la guerre, mais de faire régner l’ordre et la paix civile face à des hordes de voyous, d’ivrognes, de drogués, de trafiquants, de gangsters ou de terroristes à l’intérieur du pays. Et ces engeances ne manquent pas.
Un des problèmes des forces de l’ordre, c’est qu’elles sont le bras armé du politique qui dirige le pays et que leurs actions peuvent dériver et devenir abusives en sortant du cadre du simple maintien de l’ordre.
On l’a vu à de nombreuses occasions, comme avec les Gilets jaunes, par exemple, qui ne représentaient aucune menace réelle pour la paix publique, mais une simple gêne passagère qui a été écrasée dans une violence démesurée par nos gouvernants abusifs et violents.

L’armée ou les forces de l’ordre sont ce qu’on appelle des « métiers d’armes » et si on les appelle comme ça, c’est parce que l’exercice normal de leur métier implique et nécessite de posséder la « force des armes » face à tous ceux auxquels ils sont quotidiennement confrontés.

C’est comme ça…
Sans cette force des armes, on retombe dans l’anarchie et la loi du plus fort et du plus brutal, il n’existe plus aucune paix publique et chacun est menacé de se faire assassiner à chaque instant chez lui ou dans la rue, ce qui arrive actuellement.
Là encore, c’est à chacun de voir ce qu’il préfère.

Pour revenir à nos trois policiers mis en garde à vue le 4 juin 2022, je dois dire que je suis toujours très perplexe face à ce genre de situation.
Ces policiers ont pour mission de faire respecter l’ordre public et pour cela ils ont été dotés d’armes létales, pistolets, revolvers, pistolets-mitrailleurs et autres.
A priori, on ne confie pas ce genre d’armes à des tarés irresponsables qui font n’importe quoi.
Ils ont eu une formation professionnelle et ils ont été testés et évalués.
Ils sont des agents de l’État et, à ce titre, l’État doit les payer correctement pour risquer leur vie tous les jours, mais aussi les respecter et bien les traiter. Mais on en est loin.
L’État les traite la plupart du temps comme des chiens, comme des sous-hommes taillables et corvéables à merci et comme des criminels.

Chaque fois que des policiers font usage de leur arme pour protéger leur vie, ils sont arrêtés et jetés en garde à vue (humiliés) comme les derniers des voyous. Pourquoi ?
À quoi sert de les traiter avec autant de mépris ?
Ils doivent simplement faire leur rapport de mission en précisant les détails des événements et des circonstances qui les ont amenés à agir « NORMALEMENT » face à un danger réel.

Face à eux, une voiture (donc une arme qui fait des milliers de morts) qui tente de les faucher et ensuite de s’enfuir (délit de fuite).
Donc, tentative d’homicide volontaire et délit de fuite. Deux délits criminels.

Le tir de défense et de neutralisation sur la voiture des voyous était légitime et même nécessaire.
On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs et tuer des voyous ou des terroristes dans l’action m’a toujours semblé être la meilleure réaction à même d’éliminer de dangereux criminels et parasites de la société et d’alléger la masse des dossiers en cours dans les tribunaux.

Ah oui, tuer c’est mal… ?!
Mais vous rigolez !
Chaque jour, en France, des voyous et des terroristes assassinent des gens et sont presque glorifiés par l’État félon du voyou Macron, presque décorés et relaxés par la justice avec les félicitations des juges et un bracelet électronique qui est la parade absolue et totale bien connue contre le crime et la récidive.

En France, on veut désarmer le bon peuple de souche pour le rendre statique et inoffensif et en contrepartie on laisse des territoires entiers grouiller de terroristes puissamment armés et possédant des caches d’armes de guerre impressionnantes (des millions d’armes) dans des cités, des quartiers et des banlieues où personne n’a plus le droit ni la possibilité de se rendre, tout cela sous le regard bienveillant et approbateur de l’État Macron racaille.

Alors, je suis désolé, mais si un policier ne peut pas abattre une vermine, autant ne pas lui donner d’arme.
Et si nos militaires ne doivent plus se servir de leurs armes, autant se priver d’armée.
Cela dit, Macron envoie quand même des canons en Ukraine pour tuer des gens…
Allez comprendre.
Autres solutions, donner aux policiers des armes neutralisantes intermédiaires non létales qui existent sous de nombreuses formes et des accessoires technologiques de contrôle et de neutralisation des véhicules délictueux.
Ou bien on laisse nos policiers se faire massacrer…
Souvenez-vous des deux jeunes femmes gendarmes à Collobrières (Var), assassinées avec leurs propres armes de service par un homme ivre et drogué très violent :

« Femmes gendarmes tuées dans le Var : un colosse que l’alcool et la drogue rendent fou »
https://www.ladepeche.fr/article/2012/06/19/1381538-femmes-gendarmes-tuees-dans-le-var-un-colosse-que-l-alcool-rend-fou.html

Le risque est qu’il y ait de moins en moins de candidats à vouloir faire ce métier mortel.
Sinon, on supprime carrément la police et la justice…
On peut aussi tous se suicider aujourd’hui.
Ce pays est complètement à la dérive et la paix publique n’y existe plus.
Macron et ses prédécesseurs en sont les responsables.
Mais continuez à voter pour eux.

La guerre couve et va arriver, et elle sera extrêmement sanglante, croyez-moi…
Merci Macron l’exterminateur…

Excellent article de notre ami Jacques Guillemain sur le sujet de la police :

« Mélenchon et sa haine pathologique des flics : cela suffit ! »
https://ripostelaique.com/melenchon-et-sa-haine-pathologique-des-flics-cela-suffit.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.