Trocadéro : 100.000 patriotes convaincus qu’Eric va gagner

Avant de vous résumer ce moment historique de la campagne d’Eric Zemmour, revenons sur les préparatifs de ce meeting hors normes qui fait couler beaucoup d’encre. Pour Guillaume Peltier, jamais avare de superlatifs, ce gigantesque rassemblement doit être « Le soleil d’Austerlitz, avec des dizaines de milliers de personnes, une mer de drapeaux français, probablement le plus grand rassemblement de cette élection. C’est l’évènement majeur qui restera. Il y aura eu Villepinte et le Trocadéro ! »

Et il faut dire que le maitre d’oeuvre de l’organisation, Olivier Ubeda, n’a pas fait dans la dentelle.

« Un million d’euros de budget, 60 000 personnes attendues, 200 bus de militants venus de toute la France, 8 écrans géants, 100 énormes ballons « Eric Zemmour 2022 », des centaines d’affiches « Zemmour président », 1 300 personnes pour l’organisation, 780 agents de sécurité, 800 membres des forces de l’ordre, 450 journalistes accrédités, 2 tours de 8 mètres pour assurer les meilleures images aux chaines d’information. »

Bref, dans ce cadre grandiose, nous sommes bien dans un maxi-meeting pour prouver qu’au delà des sondages, la dynamique du candidat Zemmour est bien ancrée dans la campagne et que ses fans ne désarment pas. Et ils ont raison, car les chiffres de l’Intelligence artificielle ne varient pas depuis trois mois. En potentiel électoral, Eric est toujours donné premier ou second, avec Macron, loin devant Marine.

Me voici donc sur place et j’avoue que je ne suis pas déçu. Je pensais qu’avec 30 000 participants, ce serait un succès. Il y en a plus du triple, si j’en crois Eric ! Oui, je fais partie de cette immense foule de patriotes venus assister à ce meeting grandiose sur l’esplanade du Trocadéro. Eric Zemmour a gagné son pari. Un grand bravo à toute l’équipe qui a œuvré à ce succès.

Ce 27 mars 2022, c’est l’apothéose d’une campagne électorale époustouflante, menée tambour battant par Eric Zemmour, plus décidé que jamais à remporter cette élection majeure, qui va décider de l’avenir de la France et du futur de nos enfants. Novice en politique, il a soulevé des montagnes.

On a rarement vu un candidat aussi dynamique, aussi présent sur tous les fronts, dans toute la France, et soulevant les foules avec son enthousiaste discours patriote, qui redonne enfin espoir et fierté au peuple français. Il est celui qui réveille le camp des abstentionnistes résignés, qui ne croient plus à la politique après un demi-siècle de déclin de la France gaullienne.

Avec Zemmour, aucune résignation possible, aucun renoncement, aucun abattement. La victoire appartient à ceux qui se battent jusqu’à la dernière minute, quels que soient les obstacles, quels que soient les sondages. Faire face à l’adversité quoi qu’il arrive. Zemmour est un battant infatigable, doté d’un optimisme blindé, c’est une évidence.

Porté par une foi inébranlable, c’est un combat civilisationnel que mène notre champion de l’identité gauloise, face aux assauts du mondialisme et de l’islam conquérant.

Les organisateurs de Reconquête espéraient entre 30 000 et 50 000 participants. Ils sont  100.000 à avoir répondu à l’appel ci-dessous :

https://youtu.be/aNf6OUt6MKQ

Malgré les déprimants sondages truqués, malgré une diabolisation inique, malgré les insultes, les procès en cascade, des dizaines de milliers de patriotes sont venus apporter leur soutien à celui qui porte tous leur espoirs pour que la France reste la France et ne sombre jamais dans une effroyable libanisation, qui signerait la mort de nos 2000 ans d’histoire et de nos 1500 ans de chrétienté.

Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Du sauvetage de notre civilisation, bâtie au fil des siècles sur nos racines judéo-chrétiennes et sur notre culture gréco-latine.

14h20

Difficile de retranscrire l’atmosphère du moment. Combien sommes nous ? 50 000 ? 70 000 ? Plus ? On n’a jamais vu une telle marée de drapeaux français.

C’est Stanislas Rigault qui prend la parole

Remerciements à tous les acteurs de la campagne. Fierté du combat mené pour un idéal sans pareil, à savoir la France. Nous sommes les héritiers de personnages illustres. Nous avons 14 jours pour tout changer avec Eric Zemmour.

Jean-Marc l’abstentionniste, conquis par Eric Zemmour, témoigne de son ras le bol des mensonges, de la langue de bois, des manipulations. Il veut de la sincérité, de la franchise, la vérité.

Puis Maxette Pirkabas évoque les problèmes de l’outre mer et le projet présidentiel de Zemmour, porteur d’espoir pour les ultramarins trop souvent abandonnés.

Stéphane Ravier veut allumer un feu démocratique au Trocadéro, dénonçant l’immigration et l’islamisation de la France. 63 % des Français ont peur du Grand Remplacement et 66 % approuvent la création d’un ministère de la re migration.

Laurence Trochu nous livre une ode à la famille, le cœur battant de la France. Elle se réfère à notre histoire, à notre héritage culturel, rejetant la lutte ses sexes qui s’impose avec le féminisme. C’est un vote vital qui va décider du sort de la France le 10 avril.

Benjamin Cauchy veut en finir avec Emmanuel Macron, modèle de mépris et d’arrogance. Zemmour rendra leur dignité aux Gilets jaunes.

Vient ensuite une vidéo, diffusant le témoignage d’une mère ayant perdu sa fille Marion, assassinée par un Algérien qui souhaitait devenir français par mariage. Demande qu’elle avait refusée.

Sébastien Meurand, ex-sénateur LR, évoque l’effondrement du système de santé, la France étant passée du 1er au 16 rang mondial en 20 ans. Fermeture d’hôpitaux, déserts médicaux, fraude sociale, scandale de l’AME. Tout est à refonder.

Jacqueline Mouraud nous parle pauvreté. 12 millions de Français manquent de l’essentiel. Elle rappelle les mesures du programme Zemmour pour le pouvoir d’achat, pour les automobilistes et les retraités.

Une vidéo nous montre le témoignage d’une mère ayant perdu son fils, tué de 22 coups de couteau par un migrant soudanais. Cette dame appelle à voter Zemmour pour une perpétuité réelle.

Patrick Jardin témoigne à son tour sur une vidéo, de son combat contre l’islamisme, après la mort de sa fille Nathalie, tuée au Bataclan.

Jean Messiha remercie la France; « Je suis venu d’ailleurs, mais je suis devenu d’ici ». Une ode à l’école républicaine assimilationniste, à la culture française.

Vijay Monany, élu de  Seine-Saint-Denis a vu la France disparaitre de département. Il dénonce les compromissions et la soumission des élus, les plans banlieues inutiles.

Gilbert Collard nous dit que face à la situation dramatique de la France, une voix s’élève, malgré les sondages truqués. Celle d’Eric Zemmour, celui qui ne s’agenouille jamais. Mais oui, on va gagner. Insulté, victime de violences, de mensonges, de calomnies, Zemmour avance. Il est la France de la reconquête.

Jérôme Rivière vante le candidat du courage et de la dissidence face au Système, à la mondialisation qui détruit ls nations et notre civilisation. Il remercie tous les députés européens présents.

Jean-Frédéric Poisson, le premier à avoir rejoint Zemmour, fait applaudir les organisateurs. Il veut mettre fin à cinq années de violences, à cette France de Macron qui oublie les Français.

Samuel Lafont, l’as du numérique, veut une France sereine, laquelle est à portée de main. Nous allons tromper les sondages, car les rumeurs, les ragots, tout est faux. C’est le peuple qui fait l’élection, pas les sondeurs.

Nicolas Bay n’a jamais vu un tel rassemblement qui fait mentir les sondages. Nous sommes la dynamique et la surprise du 10 avril. Dans 14 jours nous aurons rendez-vous avec notre histoire. Il faut sauver notre civilisation, soumise à la loi des barbus et de la dictature mondialiste. La remigration doit écarter tous ceux que nous ne voulons plus, c’est vital. Marine parle comme la gauche, alors que les 2/3 des Français sont pour cette remigration. Rien ne nous arrêtera.

Guillaume Peltier, le tribun d’exception, s’exprime. Grandiose comme toujours. Vous êtes le peuple debout, vous êtes la France, le soleil d’Austerlitz. Suit une ode à la France et aux grandes figures de notre histoire. Avec Zemmour, la France est une épopée, un miracle, une espérance. L’heure est venue pour l’ultime chevauchée afin de défendre nos racines judéo-chrétiennes et notre culture gréco-latine.

Philippe de Villiers. La place du Trocadéro est trop petite. La foule déborde sur les rues adjacentes. Le 10 avril, ce sera la survie ou le basculement dans le vide. Zemmour parle vrai. La France peut disparaitre. La population, notre civilisation, notre société, sont peu à peu remplacées. Il faut défendre les cloches face au muezzin. Zemmour, c’est le courage français, il incarne le panache français. Je vous en supplie, aides le.

Marion annonce la dernière ligne droite. Le déclassement ou le redressement, la soumission ou la reconquête. Ils diabolisent tous Eric Zemmour alors qu’ils ont tout raté. Ils inventent des polémiques, ils livrent des sondages falsifiés. Ne soyez pas dupes. Nous avons perdu trop de temps. Faisons en sorte que la France ne devienne pas africaine. En 2060, le peuple de souche sera minoritaire dans son propre pays. Ne subissons pas le sort des chrétiens d’Orient ou de Serbes du Kosovo. Le vote utile, c’est Eric Zemmour, car depuis des années, il a eu raison sur tout, en économie, en géopolitique et sur l’immigration.

Puis Eric Zemmour arrive, au son de la musique conquérante que nous connaissons tous, avec 20 000, 30 000 ou 40 000 drapeaux qui s’agitent. Il gagne l’estrade, ovationné comme jamais. Il fait durer le plaisir, bras levés face à la foule immense.

Mes chers amis, quelle joie, quel bonheur. Vous êtes 100 000 Français qui sont fiers de leur pays, qui veulent écrire l’histoire sous le ciel bleu de Paris. Certains sont venus de l’outre mer et de l’étranger. Militaires, policiers et gendarmes sont parmi vous, en civil. C’est ici que s’écrit l’histoire.

Ils pensaient tous que vous ne viendriez pas, que l’élection était déjà jouée, le scénario déjà écrit. Mais vous êtes là.

Ils me prédisaient 3 % d’intentions de vote, pas de parrainages, pas de parti ni de militants. Ils se sont trompés sur tout. C’est un sondage grandeur nature, un avant-goût de la surprise à venir. Le Trocadéro, c’est la France qui se relève, c’est le maréchal Foch qui nous regarde, c’est le général de Gaulle qui s’exprimait ici en 1944 après la Libération de Paris.

Je le dis aujourd’hui, j’ai besoin de toutes les droites et de tous les patriotes. Tous aurons leur place à mes côtés. Applaudissez Eric Ciotti, François-Xavier Bellamy, Laurent Wauquiez, Nadine Morano, Jordan Bardella. Applaudissez-les, c’est cela l’union des droites.

Nous sommes les seuls vraiment de droite. L’ordre et l’identité, c’est nous. Nous sommes la droite du RPR, de Charles Pasqua et de Philippe Seguin. Valérie Pécresse est une centriste qui votera Macron. Marine est une socialiste. Quant à macron, on ne sait pas de quel bord il est. Ils se sont tous trompés sur tout. Ne les croyez plus. Nos idées sont majoritaires.

La France m’a accueilli et m’a offert sa culture. Merci à elle, merci à vous. Je me présente pour le salut de la France. Je sais que je vous ai parfois déçus par mes propos. Je ne suis pas un professionnel de la politique. Je n’ai jamais trahi ni intrigué. J’ai toujours dit la vérité et j’en ai parfois payé le prix. Un ami m’a dit récemment : « je vote pour toi car tu dis la vérité ». Mon entourage me dit parfois que je n’aurais pas dû dire ceci ou cela. Mais la vérité plait aux Français. Nous sommes le vote de la vérité. Quand la vérité gagne, c’est la France qui gagne.

Durant cette campagne, j’ai fait plus de 50 discours pour parler de la France, donc de vous. J’ai à la fois le souci de la fin de mois et de la fin de la France. Je ne veux plus de cette France devenue violente par la lâcheté des élus.

On me dit que je suis dur. Mais ce sont vos souffrances qui me rendent dur. je deviens dur face aux drames quotidiens que vous subissez, comme Patrick Jardin, qui a perdu sa fille au Bataclan parce que l’Etat se révèle incapable de protéger le peuple.

La résignation des élus me révolte. La violence n’est pas une fatalité. L’Etat devrait avoir honte.

Je me bats pour vous. Battons-nous ensemble pour la reconquête de notre identité, de notre puissance, de notre prospérité. Vous les jeunes, souvenez-vous de Lucien Legros, 15 ans, fusillé en se sacrifiant pour la France. Le général de Gaulle disait :

Quand la France agonise, notre devoir est de la sauver. Nous n’avons donc pas le droit d’abandonner la France. C’est un vote vital qui nous attend et c’est le devoir qui nous guide, pas l’intérêt.

Vous les aînés, vous avez connu la France heureuse des trente Glorieuses, l’école du mérite, la fierté d’être français. La France que vous avez construite, vous ne la reconnaissez plus. Elle succombe sous l’immigration, l’insécurité, la violence. L’armée, l’école, la santé, les services publics, tout s’effondre. Vous avez la nostalgie de cette France heureuse. Mais par votre vote, vous pouvez faire basculer cette élection afin que la France redevienne la France.

Je vous propose de retrouver votre jeunesse. Je vous y aiderai. La France se relèvera. Je ferai un Etat qui vous protègera, je baisserai les impôts comme jamais, je veux libérer le travail, récompenser le mérite et l’effort. Je ferai régner la justice et la paix. Un euro gaspillé, c’est un euro volé. Je réserverai la solidarité nationale aux Français.

On me caricature. Je veux parler aux musulmans. Les politiques leur mentent. Qu’ils sachent que je connais parfaitement l’islam et que je respecte leur religion. Mais dès lors qu’ils embrassent la culture française, notre histoire, notre art de vivre, dès lors qu’ils sont assimilés, ils sont nos frères. La France est un modèle de liberté et de fraternité. Y vivre est une chance, que tout immigré, quelle que soit sa religion ou son origine, doit saisir.

Je demande aux immigrés d’apprendre à aimer notre pays, notre langue, notre histoire, notre culture, nos monuments. Je veux une assimilation dans toutes ses dimensions, culturelle, historique, littéraire, artistique… Notre France, c’est 1500 ans d’Histoire.

L’assimilation, c’est le contraire du racisme, c’est le contraire du rejet. C’est l’adoption totale, c’est un enrichissement.

Mais pour cela, il faut que les Français donnent envie aux étrangers de devenir français. Au lieu de quoi nos élus la salissent et la dénigrent.

Chaque enfant doit être fier de la France. L’école que je veux, c’est celle du travail, de l’effort et du mérite, celle de la discipline et de la transmission du savoir, une école qui redonnera aux enseignants la fierté de leur noble métier.

J’en appelle donc aux patriotes, à tous les Français qui refusent le déclin de leur pays. Je vous tends la main. Plus tard, on dira de nous :

Un jour, en 2022, un homme s’est levé, et peu à peu, la France a répondu à l’appel.

Nous allons déjouer les pronostics, nous allons entamer la reconquête. 2022 est l’année de la dernière chance.

J’ai besoin de vous. Si vous le décidez, le 24 avril, nous referons la France. Nous réussirons parce que nous avons le courage. La reconquête commence. L’avenir sera fier de nous.

Rejoignez-moi. Nous sommes les seuls à pouvoir sauver la France.

Il nous reste 14 jours pour gagner. Car nous sommes les plus nombreux, ls plus fervents, les plus déterminés, les plus décidés.

Nous avons fait en 3 mois ce que d’autres n’ont pas fait en 15 ans.

Ayez confiance, je combattrai à vos côtés. Nous allons tout donner à la France.

Rien ni personne ne nous volera cette élection.

La Reconquête, c’est nous. Vive la République, et surtout, surtout vive la France.

Un beau discours qui se termine par la Marseillaise.

Difficile de croire, après un meeting aussi grandiose, que Zemmour est à 10 %.

Les urnes livreront la vérité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.