La sur-délinquance nous amène à la guerre civile

Combien de villes, en France, où les forces de l’ordre doivent intervenir, tant sont nombreuses les personnes qui portent atteinte à l’ordre public en se moquant ouvertement de la loi ?

Le rappel à la loi étant, en l’occurrence, sans aucun effet sur elles, ce sont des sanctions effectives qui doivent être prononcées à leur encontre.

Mais encore faut-il que les juges aient le courage qu’implique la sévérité légale, sans laquelle il est impossible de satisfaire aux exigences de l’ordre social et, par suite, d’assurer la sécurité individuelle et collective.

Hélas ! force est de constater que nous sommes loin du compte, si bien que les délinquants s’en donnent à cœur joie, surtout s’ils sont issus de l’immigration, car ces derniers ne sont pas censés connaître nos lois.

Et comme nous marchons sur la tête, c’est eux que nous considérons comme des victimes !

Dès lors, comment s’étonner que des Maghrébins et autres Africains – dont la culture est fort éloignée de la nôtre – ne fassent aucun effort pour adopter nos mœurs, autrement dit pour s’intégrer ?

En agissant ainsi, ne sont-ils pas persuadés d’être dans le vrai au point d’affirmer que c’est nous qui devons nous adapter à leur mode de vie – et non l’inverse – car Allah en a décidé ainsi ?

Pourtant, cela ne saurait durer. C’est la raison pour laquelle je ne cesse de répéter que nous allons vers la guerre civile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.