Affaires criminelles 22 Côtes d’Armor

<<Retour à la carte

Année 1837

Six cents infanticides en 40 ans. « Avant de quitter le courtil, n’avez-vous pas caché votre enfant quelque part ou couvert d’herbe ou de quelque chose ? » interroge le juge. « Non, je l’ai laissé où j’ai accouché… » répond  Marie-Joseph Perrigault, de Loudéac, jugée le 11 avril 1837. Elle a été condamnée à dix ans de travaux forcés. Entre 1825 et 1865, pas moins de 600 procédures pour infanticides sont intentées en Bretagne. La pauvreté, l’opprobre et le déshonneur y sont pour beaucoup.

Année 1842

La foule devant la guillotine. « 4 000 à 5 000 personnes sont amassées sur la place du Martray à Tréguier… Le jour J, de mémoire d’homme, on n’a jamais vu la ville aussi pleine… » Ce 5 janvier 1842, la foule est là pour voir tomber les têtes de Jean Geffroy et de Marie-Louise Le Braz, qui avaient tué un riche propriétaire de Penvénan.

Année 1985-Affaire Martel 

Guy Martel, professeur de sciences, souffrant déjà de troubles psychiatriques à maintes reprises, tue sept personnes et en blesse cinq autres le 19 juin 1985.

<<Retour à la carte