Affaires criminelles 09-Ariège

<<Retour à la carte

2018- Double meurtre en Ariège : Jean-Paul, un assassin présumé que personne n’aurait soupçonné

Mis en cause dans le double meurtre de Christophe Orsaz et sa fille Célia, disparus le 30 novembre dernier à Bélesta et dont les corps sans vie ont été retrouvés mardi, Jean-Paul Vidal a laissé un souvenir impérissable à cet homme qui souhaite conserver l’anonymat. « On se côtoyait dans le cadre du travail mais il aurait pu être un ami. On était séparés tous les deux, pères de famille : on discutait à chaque fois beaucoup  ensemble et je vous assure que personne n’aurait pu imaginer ça. C’est une personne réfléchie, souriante, qui s’intéresse aux autres. Et même dans le cadre de son travail — alors que les gens sont souvent sous tensions en raison de problèmes sur leur voiture , je ne l’ai jamais vu énervé. Alors comment peut-on arriver à un tel niveau de violences?… »

Christophe Orsaz et sa fille s’étaient littéralement volatilisés le 30 novembre 2017. Les dernières analyses montrent que le père a été jeté vivant dans la fosse septique où son corps a été retrouvé 6 mois plus tard.

C’est un détail qui fait froid dans le dos. Christophe Orsaz était dans le coma. Mais il respirait encore lorsque son corps a été plongé dans la fosse septique, où il a succombé en ce 30 novembre 2017. Les résultats d’analyse sont formels.

<<Retour à la carte