Affaires criminelles 01-Ain

<<Retour à la carte

1944 – Exécution de sept Juifs au cimetière de Rillieux

Exécution des sept Juifs au cimetière de Rillieux le 29 juin 1944 par la milice française sous la responsabilité de Paul Touvier, en représailles à l’assassinat du secrétaire d’État à l’Information de Vichy Philippe Henriot, exécuté par des résistants (s’étant fait passer pour des miliciens), à Paris, le 28 juin 1944.  Touvier est traqué pendant la Libération, il a réussi néanmoins à se cacher chez des amis. Double condamnation à mort à son rencontre en 1946 et 1947, il profite d’un défaut de surveillance pour s’évader. Il repart en cavale dans des réseaux catholiques, puis et finalement arrêté en 1989, jugé et condamné en 1994 à la réclusion criminelle à perpétuité. Il est le premier Français condamné pour crimes contre l’humanité. Touvier est également soupçonné d’avoir assassiné les époux Basch en 1944. Touvier meurt en prison en 1996 d’un cancer de la prostate généralisé à la prison de Fresnes à l’âge de 81 ans.

1993 –  Affaire Romand        

Le 9 janvier 1993 à Prévessin-Moëns, Jean-Claude Romand tue sa femme et ses deux enfants de sept et cinq ans. Récidive le 10 janvier 1993 en tuant ses parents. Jean-Claude Romand est condamné le 2 juillet 1996 à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d’une période de sureté de 22 ans par les assisses de l’Ain. Libéré le 28 juin 2019 après 26 ans de détention.

1994 – 1995  Affaire Sarrasin-Doyonnas         

Le 4 juillet 1994 à Montagnat, meurtre de Gilles Doyonnas, garagiste par sa femme Danielle et son amant Patrick Sarrasin. Ils récidivent le 13 octobre 1995 à Bourg-en-Bresse en tuant Sébastien Faisant, un étudiant de 25 ans. Le 30 novembre 1999, Patrick Sarrasin est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, Danielle Doyonnas à 30 ans de réclusion criminelle par les assises de l’Ain. Suites inconnues.

1999 – Affaire Belkacem  

Le 23 février 1999 à Bourg-en-Bresse, meurtre de son amant par Jamila Belkacem en l’empoisonnant.   Jamila Belkacem est condamné le 4 février 2006 à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d’une période de sûreté de 22 ans par les assisses de la Loire.

2008 – Affaire Moitoiret   

Assassinat de Valentin Crémault, 11 ans, dans la nuit du 28 au 29 juillet 2008, à Lagnieu par Stéphane Moitoiret. En novembre 2013, sa compagne Noëlla Hégo est acquittée du chef d’accusation de complicité d’assassinat et est internée en hôpital psychiatrique au cours du verdict du procès en appel.

2008 –  Affaire Thomassin 

Meurtre supposé de Catherine Burgod, 41 ans, enceinte de cinq mois et demi, employée communale de Montréal-la-Cluse le 19 décembre 2008 par Gérald Thomassin, acteur et deux de ses acolytes. Thomassin devient le principal suspect, mais il clame son innocence. Il disparaît le 29 août 2019 à Nantes le jour où il devait se présenter au tribunal de Lyon pour participer à la confrontation judiciaire avec les deux autres suspects de l’affaire.

2015 – Affaire Turan Bekar  

Tentative d’assassinat de Turan Bekar par son épouse Ayten Yalcin. Ayten Yalcin est condamnée en première instance le 28 juin 2019 à 18 ans de réclusion criminelle sans période de sûreté, son frère Engin Yalcin est condamné à 16 ans de réclusion criminelle sans période de sûreté par les assises de l’Ain.

 

<<Retour à la carte