Coupures d’électricité : vers un confinement énergétique cet hiver ?

Lignes électriques haut voltage

Depuis une quinzaine d’années, nos divers gouvernements – bien coachés par la Commission européenne sous domination germanique… – ont accordé aux lobbies antinucléaires de tout poil une oreille complaisante. Cet hiver, nous allons payer cette politique électoraliste au prix fort (voir à partir de 3’20 de la vidéo ci-dessous) :

Voir aussi :

 

Pour l’actuel gouvernement, il ne s’agit plus de sécuriser l’approvisionnement en électricité des Français : il est largement trop tard pour mener à bien une politique qui s’étend sur des années. Il s’agit de préparer nos concitoyens aux coupures de courant qui émailleront l’hiver 2022-2023. Pour cela, les préfets devront « finaliser la préparation du pays » affirme une note gouvernementale consultée par Europe 1. De leur côté, Enedis et RTE vont simuler un délestage national par ordinateur le 9 décembre prochain, selon BFMTV.

Le porte-parole du gouvernement Olivier Véran était ce matin dans ses petits souliers sur BFMTV et RMC : « Nous ne sommes pas en train d’annoncer des coupures d’électricité. Dans la situation où nous aurions un hiver particulièrement froid et coûteux en énergie (…) il pourrait y avoir des situations de tensions ». « Rien n’est exclu, rien n’est confirmé. Mais en responsabilité, nous nous préparons », a affirmé l’ancien ministre de la santé, de sinistre mémoire, concluant : « Aujourd’hui, nous dépendons du ciel »Véran parlait du ciel météorologique, mais d’aucuns repenseront à cette phrase de Paul Reynaud début juin 40 : « Seule un miracle peut sauver la France. Je crois au miracle car je crois en la France ». On a vu la suite…

***

  • 60 % de la population française pourraient être concernés par ces coupures de courant.
  • Les coupures seront mises en œuvre à l’heure des pics de consommation : le matin entre 8h et 13h et le soir entre 18h et 20h.
  • 14 000 sites qualifiés de « sensibles », hôpitaux, casernes de pompiers, gendarmeries, commissariats, ne devraient pas être concernés par ces coupures.
  • Les écoles, les collèges et les lycées n’y échapperont en revanche pas et seront donc soumis à des fermetures partielles.
  • Les antennes-relais du secteur ne fonctionneront pas, donc le réseau mobile sera inactivé, ainsi que l’a précisé la directrice générale d’Orange Christel Heydemann mercredi devant le Sénat.
  • Résidences : les ascenseurs et les portes et portails munis d’un code d’accès seront bloqués en cas de coupures.
  • Trains et métros : « Soit ça roule de bout en bout, soit on préférera interrompre deux heures, car être coincé dans le métro deux heures n’est pas une option », confie une source gouvernementale.
  • Les feux tricolores seront impactés, rendant la circulation urbaine totalement anarchique.

***

Les zones concernées par les coupures seront prévenues la veille à partir de 17h sur les sites d’Enedis et de RTE. L’application EcoWatt avertira ses abonnés par SMS.

Selon France Info : « En coulisse, certains ministres en première ligne ont des sueurs froides. » « S’il doit y avoir des coupures, on entre en terre inconnue », lâche l’un d’entre eux. « Il n’y aura pas de coupure de courant si chacun diminue sa consommation dans des proportions importantes » : c’est le message foutage de gueule que le gouvernement s’apprête à lancer en direction du pays… Castex avait en son temps inauguré ce type de « communication » en affirmant sans rire à propos du covid : « Le meilleur moyen de ne pas encombrer l’hôpital, c’est de ne pas tomber malade ».  Les Français se sont docilement soumis à la politique sanitaire des gouvernements Macron, acceptant pour plus de 80% d’entre eux de se faire injecter à répétition un « vaccin » dont l’efficacité est sérieusement remise en question par des scientifiques de tout premier plan :

Perronne : + 20% de mortalité pour les vaccinés covid chez les 20-50 ans

Le gouvernement s’affole sans doute pour rien : les Français ne se demanderont pas qui sont les vrais responsables de la crise énergétique. Il suffira aux médias subventionnés d’agiter encore et toujours le spectre du méchant Poutine pour calmer l’opinion publique. On se souvient que dans 1984, le pouvoir organisait chaque jour « Deux minutes de Haine » pendant lesquelles le bon peuple était prié d’exprimer toute la détestation qu’il se devait de porter à l’encontre d’un individu-fantôme, nommé Emmanuel Goldstein et présenté comme l’ennemi public n°1, responsable de tout ce qui ne marchait pas dans la société. Dans la société otano-macroniennePoutine joue le rôle de Goldstein.

***

« Des lions menés par des ânes » aurait dit Churchill à propos des Français lors de la Première guerre mondiale. Peut-être conviendrait-il de dire au vu de la situation actuelle : « Des moutons menés par des ânes »

One thought on “Coupures d’électricité : vers un confinement énergétique cet hiver ?

  1. Un pays géré par des incompétents et voila le résultat, en 20 ans la France est devenue un pays sous développé et le pire est ; que c est a nous d en payer les conséquences , que c est de notre fautes et bla bla et bla bla qu’il faut être prévoyant , se tenir tranquille …mais eux pendant ce temps ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *