Ils veulent robotiser les êtres humains…

Discours de l’anthropologue médical Jean Dominique Michel, concernant le crédit social, qui fait un bilan de la crise covid

“Ce qu’ils veulent, c’est une identité numérique qui permette de faire en sorte que chaque déplacement, chaque mouvement, chaque achat, chaque acte de chacun puisse être surveillé en permanence.

Cette crise du covid a montré qu’on pouvait, pour des raisons d’utilité publique, faire en sorte que les gens acceptent d’être séquestrés à domicile, d’être limités dans leur déplacements et surveillés en permanence… avec comme conclusion : “l’expérience a été réussie”.

Tout ce qu’on vous dit tous les jours dans les journaux et à la télévision est archi faux et n’a pour seul but que de vous faire accepter des choses que nous devrions tous refuser.

J’avais dit avant le covid “Attention, on est en train de saccager l’économie réelle”.

Avec les hausses du prix de l’énergie qui se profile vous croyez qu’il va y avoir combien de dizaines de milliers de faillites de petites et moyennes entreprises en France? Ça va être un massacre.

Ils n’ont pas le droit de dire que nous sommes pris en otage par un gouvernement de sociopathes qui veut nous mettre à genoux, veut nous plonger dans la misère et qui veut prendre les plein pouvoirs.

Ce sont tous des pantins…Ils veulent robotiser les êtres humains, réserver le meilleur de l’existence à un groupe extrêmement restreint, et cela passe par l’instauration d’une identité numérique du Crédit social!

Leur intention finale, c’est de pouvoir prendre un contrôle absolu sur la population.

Il sont en train de torturer les enfants alors qu’il n’y a pas une seule étude qui justifie ce qu’ils sont en train de faire.

Il va y avoir des soulèvements, “le sang va couler”; c’est triste, je ne l’appelle aucunement, mais quand vous maltraitez autant une population, de manière aussi perverse, tôt ou tard vous avez des flambées.

Nous allons vers des temps extrêmement difficiles.”

Via:Conférence sur la crise sanitaire à Saintes du 28/10/22

Nexus / Le Général

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *