Contre le Grand Remplacement dans nos campagnes, tous à Callac le 5 novembre à 14 h 30

Pour la deuxième fois en quelques semaines, le Comité d’Organisation appelle à une nouvelle mobilisation contre le projet Horizon qui, à Callac, entend installer 70 familles de migrants,  malgré l’opposition massive de la population locale. Le maire lui-même, Jean-Yves Rolland, a avoué, sur le marché, devant une dizaine de témoins, que s’il organisait le référendum que les opposants demandent, 80 % des Callacois voteraient contre son projet.

Attirés par l’appel d’air du projet Horizon, piloté par Marie-France Cohen, une riche veuve vivant les beaux quartiers parisiens, d’autres associations immigrationnistes ont jeté leur dévolu sur Callac. Ainsi, l’association Viltaïs prévoit-elle d’installer deux familles africaines, dans les jours qui viennent, et annonce que cela représentera 16 personnes !

Miraculeusement, les autorités, qui ont préféré, au détriment des campagnes, arroser les banlieues islamisées pour acheter la paix sociale, trouvent soudain, pour le venue des migrants africains, des millions qu’ils n’ont jamais proposés pour les 18 % de chômeurs, les travailleurs pauvres et les retraités modestes de Callac.

Bien sûr, la gauche immigrationniste, qui avait déjà contre-manifesté le 17 septembre, sans autorisation, appelle, de manière provocatrice, à un rassemblement juste à côté de celui, déclaré et accepté, du Comité d’Organisation. Nous ne pouvons que nous féliciter que, conscients du danger, les autorités aient repoussé à plusieurs centaines de mètres leur rassemblement.

De 14 h 30 à 17 heures, prendront la parole :

Catherine Blein, présidente des Amis de Callac et ses environs, Bernard Germain, porte-parole du Comité d’Organisation, Danielle Le Men, vice-présidente du Comité de Callac et ses environs, Eric Mauvoisin, animateur de la bataille des Sables d’Olonne, contre le déboulonnage de la statue Saint-Michel, Cécile Scheffen, porte-parole de l’association nantaise La Caraque, le Général André Coustou, administrateur des Maires pour le Bien Commun, Patrick Jardin, père de Nathalie, assassinée au Bataclan, Christine Tasin, présidente de Résistance Républicaine, Richard Roudier, président de la Ligue du Midi, Jean-Pierre Fabre-Bernadac, président de Place d’Armes, Pierre Cassen, fondateur de Riposte Laïque et Gilbert Collard, président d’Alternative France.

Un message de soutien d’Eric Zemmour sera lu par le sécrétaire départemental de Reconquête 22, Pierre-Yves Thomas, et des messages d’opposants à l’implantation de migrants dans leur ville, notamment Saint-Brévin-les-Pins et Saint-Lys, seront également lus.

Plus que jamais, ce rassemblement se fixe deux objectifs : obtenir de la municipalité de Callac le retrait du projet Horizon, qui ne figurait pas dans son programme électoral, ou, à défaut,  d’organiser un referendum, car en démocratie, c’est le peuple qui tranche.

Il en va de l’avenir de nos villages, que Macron, au nom de la transition démographique, veut transformer de force en lieux d’accueil de migrants africains, en légiférant dès janvier 2023.

Nous appelons l’ensemble des Bretons, mais aussi tous les Français qui veulent que Callac reste Callac, que la Bretagne reste la Bretagne et que la France reste la France à venir nombreux à ce rassemblement, et à en assurer un succès éclatant.

Pierre Cassen et Christine Tasin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *