Les voitures électriques, une des plus grandes escroqueries du 21e siècle !

Outre que les voitures électriques sont une escroquerie et une absurdité, elles sont aussi une régression majeure sociétale, humanitaire, civilisationnelle et écologique.

Et le pire est que c’est une escroquerie qui repose sur de nombreux mensonges. Nous allons voir ça.
Escroquerie, manipulation, mensonges, absurdités scientifiques, aberrations pratiques et technologiques, incohérence politique, énergétique, écologique, etc.

Premier mensonge, la transition vers des voitures électriques (avec Macron c’est la grande mode des transitions : climatique (naturelle), écologique (avec des chiffres délirants que personne ne peut vérifier), énergétique (la seule faute à Macron), démographique (Grand Remplacement !), culturelle (wokisme), religieuse (islamisation galopante), raciale (arabo-africaine uniquement), sexuelle (sexisme, genrisme, LGBTQR+, etc.) serait motivée (politiquement) par la prétendue prochaine pénurie de pétrole qui n’est justifiée ni confirmée par aucun modèle scientifique sérieux ni aucun chiffre pour l’étayer.
Il existe encore bel et bien dans le monde des ressources pétrolières énormes et suffisantes pour au moins un siècle.
Les pays du Moyen-Orient seront sans doute les premiers à perdre leurs ressources à force de pompage déraisonnable effréné pour se donner des airs de pays occidentaux « avancés et évolués » (sur fond de barbarie islamique inchangée), mais pas avant des dizaines d’années.
Mais il existe dans des tas d’autres régions du monde et aussi dans les profondeurs subocéaniques des stocks colossaux de ressources fossiles disponibles, sans parler des ressources en gaz de schistes.
Ces ressources fabuleuses, on vous les cache.
Je tiens ces informations, notamment, d’un vieil ami qui est géologue pétrolier et qui travaille dans ce monde très opaque où le silence est la règle.
Et sans oublier la ressource inépuisable et la moins chère : l’hydrogène.
Mais en France et en UE, tout cela relève d’un mensonge politique avéré, auquel plus grand monde ne croit, destiné à lancer une nouvelle économie autour des véhicules électriques. Rien d’autre.
Toujours l’argent et le profit pour engraisser des actionnaires perpétuellement affamés…

Deuxième mensonge, « les voitures électriques ne polluent pas. »
C’est faux !
La production des voitures électriques en grands nombres et indéfiniment renouvelables produit énormément de pollution industrielle chimique et atmosphérique, une ahurissante consommation d’électricité (donc pollution) et des déchets à venir d’une extrême nocivité avec des batteries impossibles à recycler qu’il faudra enfouir sous terre ou au fond des océans, comme les déchets nucléaires.
Les écolos de base, stupides et incultes comme tous les fanatiques, qui s’accrochent à leurs croyances et à leurs délires idéologiques, sont formatés cérébralement par leurs dirigeants pour débiter des discours ne reposant sur rien d’autre que du vent.
Greta Thunberg est bien un modèle de ce lavage de cerveau mental.
La voiture électrique est à cent lieues d’être écologique : 
« Non, la voiture électrique n’est pas écologique » https://reporterre.net/Non-la-voiture-electrique-n-est-pas-ecologique?gclid=Cj0KCQjw48OaBhDWARIsAMd966BpZ3VH9zaLu6Whooy2pKoh8B62DU9tHAw7Xn9bkfB2T69jA3iLaLEaAix8EALw_wcB
Et je rappelle que l’extraction, un peu partout dans le monde, des matières premières (métaux rares) destinées aux batteries, se fait par le quasi-esclavage d’enfants et de jeunes adultes dans des conditions épouvantables, dans des pays d’une extrême pauvreté, ce qui est d’une grande immoralité et de l’oubli volontaire des droits de l’homme pourtant créés par les Occidentaux…
Mais en Occident on se fiche pas mal que de pauvres gosses, au bout du monde, se tuent au travail et s’empoisonnent avec des minerais toxiques pour que nos propres enfants aient leurs voitures électriques pour sortir en boîte…
« Stop aux mensonges sur les véhicules électriques »
https://www.vertsun.com/2019/05/stop-mensonges-voiture-electrique/

Troisième mensonge, la durabilité de l’industrie des voitures électriques. Déjà, de nombreux malheureux propriétaires de voitures électriques s’arrachent les cheveux et regrettent amèrement cet achat coûteux et stupide et souhaitent revenir rapidement aux voitures à essence, même de petites cylindrées, à part, peut-être, ceux qui ne s’en servent qu’en ville.
Ces véhicules électriques sont tout simplement incapables de faire un Paris-Marseille d’une seule traite, contrairement aux véhicules à essence ou diesel.
En hiver, la voiture pompe plus de la moitié du contenu de la batterie pour chauffer l’habitacle ET la batterie elle-même, car la batterie ne produit plus rien par grand froid.
Ce qui signifie que pour faire Paris-Marseille il ne faut pas dépasser le 110km/h et recharger au moins trois fois la batterie, à condition de trouver des bornes de rechargement qui fonctionnent et qui soient assez rapides, ce qui est un pari hasardeux… !
À cela, il ne faut surtout pas oublier d’augmenter la facture du prix du voyage par celui des hôtels et des restaurants sur deux ou trois jours… !
Dernièrement, j’entendais à la radio un conducteur quotidien de voiture électrique qui affirmait que même pour faire Marseille-Nice il était impossible d’y arriver sans recharger au moins une fois.
La recharge électrique est aujourd’hui presque aussi chère au km que le prix de l’essence et cela va augmenter drastiquement dans un avenir très proche, par manque d’électricité, car personne n’a jamais pensé que sans gaz, sans charbon, sans pétrole et avec la moitié de nos réacteurs nucléaires arrêtés il serait impossible d’alimenter la recharge d’un parc automobile équivalent en nombre au parc actuel de voitures à essence.
Mais Macron préfère dépenser des milliards pour faire la guerre contre la Russie plutôt que de terminer rapidement la maintenance ou les réparations normales de nos réacteurs nucléaires…
La production ridicule des champs photovoltaïques et des pauvres éoliennes ne compensera jamais.
La durée de vie des éoliennes qui ne produisent rien est de 10 ans maxi et elles prennent souvent feu ou tombent en panne et ne sont jamais réparées.
Je vous rappelle que c’est vous qui payez cette gabegie avec vos impôts.
Mais continuez à voter pour Macron…

Quatrième mensonge, les voitures électriques sont loin d’être sûres et aussi pratiques que les voitures à essence. Les batteries coûtent une fortune et elles sont peu fiables. Il arrive même qu’elles prennent feu (sans raison connue) et mettent le feu à la voiture. Là, vous avez tout gagné…
De plus, elles ne peuvent pas emporter beaucoup de poids, contrairement aux véhicules à essence.
Quatre personnes à bord et vous perdez 50 % de votre autonomie. Sans parler des bagages ou des marchandises pour ceux qui doivent en transporter (commerciaux, dépanneurs, représentants…)

Cinquième mensonge, le prix ! La campagne permanente (matraquage) faite sur les médias et particulièrement à la TV, genre un monde de rêve (Dreamworld) où tout le monde il est beau et gentil et où des villes immenses et ultramodernes sont vides de voitures en circulation ou en stationnement, sauf la voiture présentée, relève du mensonge publicitaire le plus éhonté.
Des voitures qui sont peut-être silencieuses (ce qui est un danger augmenté majeur pour les piétons !) mais ça fait cher le silence.
Entre 18 000 et 80 000 euros, selon le modèle, pour une bagnole aussi pitoyable, ça fait un peu cher pour les ménages modestes et les particuliers de base.
En fait, ces véhicules seront uniquement réservés aux riches et aux hommes d’État et eux seuls pourront circuler, puisque c’est prévu par la Grande Réinitialisation. Égalité de droits…
À terme, les pauvres n’auront plus, pour seule ressource, que de prendre des bus, des tramways, des trains de banlieue et des trains de grandes lignes toujours bourrés comme des bétaillères qui seront toujours en panne, en grève ou insuffisants en nombre, avec des attentes de plusieurs heures, avec des paquets lourds à la main…
Un monde de rêve…

« Voiture ‘propre ’ : mensonges et effet d’aubaine »
https://lanticapitaliste.org/arguments/entreprises/voiture-propre-mensonges-et-effet-daubaine
« La généralisation des voitures électriques est une aberration économique et écologique »
Que des politiques valident, sciemment ou non, le tout-électrique en dit long sur l’indigence de leur réflexion et leur soumission à l’air du temps, si ce n’est aux industries dominantes. Il faut marteler que la voiture la plus écologique est celle… qu’on ne produit pas ou que l’on conserve (elle a déjà été produite !) : au lieu de remplacer une pollution par une autre pire encore, il appartient aux gouvernements de favoriser la conservation des véhicules thermiques, d’une durée de vie comprise actuellement entre six et dix ans, mais qui pourrait aisément être doublée.
https://www.marianne.net/agora/tribunes-libres/la-generalisation-des-voitures-electriques-et-une-aberration-economique-et-ecologique

Enfin, il est ausi important de préciser que les voitures électriques vont contribuer au démantèlement de notre industrie automobile et à la mise au chômage de centaines de milliers de travailleurs de ce secteur industriel, sans parler des fournisseurs indépendants, ce qui pourrait faire plus d’un million de chômeurs… !

Pour ma part, j’aurai toujours comme voiture ma vieille poubelle d’occasion à essence et je sais très bien que le jour n’est pas près d’arriver où il n’y aura plus de carburants fossiles à la pompe…
Pas de mon vivant, en tout cas. Ensuite, je m’en tape.

L’écologie, le changement climatique (totalement naturel) et l’environnement, je m’en fous. Ce ne sont que des idéologies absurdes et sans intérêt, comme tous les crétins qui se croient très malins d’être végans, végétariens ou végétaliens, pour les plus allumés religieusement.
La seule chose qui est bonne pour l’homme c’est d’avoir d’abord une alimentation variée, raisonnable, saine et équilibrée, lui permettant de vivre en bonne santé, sans excès ni privations nutritionnelles, car l’homme, depuis les origines, est un carnivore qui a peu à peu développé et amélioré son alimentation avec des produits végétaux naturels.
Mais sans une part de nourriture d’origine animale (simplement des œufs, un peu de fromage, du poisson et un petit peu de viande), l’homme ne peut pas être en bonne santé. Tout le monde le sait.
Qu’ils arrêtent, par ailleurs, de boire de l’alcool en excès et de fumer comme des pompiers et cela leur fera déjà beaucoup de bien.

Moi, je respecte mon environnement, je n’emmerde personne et j’aimerais bien que les écolos paranoïaques et cinglés qui veulent nous faire tous revenir à l’âge de pierre (sauf eux) se calment un peu et se mettent à bosser…

Laurent DROIT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *