“Jusqu’à 2000 soldats ukrainiens” bientôt formés sur le sol français

Sébastien Lecornu a déclaré samedi que la France allait encore renforcer son aide militaire à l’Ukraine.

Paris va ainsi fournir des systèmes anti-aériens et “accueillir jusqu’à 2 000 soldats ukrainiens” pour les former.

La France passe à la vitesse supérieure. Face à un conflit qui s’éternise et aux bombardements brutaux de la Russie sur des villes ukrainiennes, Paris renforce son dispositif d’aide. “La priorité est clairement la défense sol-air. Nous allons fournir, comme l’a annoncé le président de la République, des systèmes antiaériens Crotale, robustes. Ils seront particulièrement utiles dans la lutte anti-drones et contre les bombardements aériens”, a déclaré samedi Sébastien Lecornu dans un entretien au Parisien. Le nombre exact d’armements de ce type qui sera livré “est en train d’être défini avec les Ukrainiens, mais ce sera significatif pour leur permettre de défendre leur ciel”, précise-t-il.

Par ailleurs, les “discussions se poursuivent pour mobiliser six canons supplémentaires”, indique le ministre des Armées. “L’Ukraine a, en outre, formulé une demande de lance-roquettes permettant des frappes longues, pour tenir leurs défenses. La France étudie donc la livraison de missiles sol-sol comme le LRU (lance-roquettes multiples)”, ajoute-t-il. L’objectif est de conférer à Kiev la capacité de frapper dans la profondeur, d’affaiblir les lignes de ravitaillement de Moscou.

Triple formation de 2000 soldats dans l’Hexagone

Le soutien de la France ne s’arrête pas là. En effet, “le président de la République a validé un plan de formation qui permettra d’accueillir jusqu’à 2 000 soldats ukrainiens” dans l’Hexagone, annonce l’ancien sénateur. “Ils seront affectés dans nos unités pour plusieurs semaines”, explique-t-il. “Il y a déjà eu des formations d’artillerie faites en France pour les Caesar, mais là, nous changeons d’échelle”, martèle-t-il. Concrètement, il y aura trois niveaux de formation. “D’abord, la formation généraliste du combattant. Ensuite, sur des besoins spécifiques signalés par les Ukrainiens, comme la logistique. Et un troisième niveau de formation sur les matériels fournis”, détaille le ministre dans les colonnes du Parisien.

Le gouvernement rappelle aussi qu’un fonds de soutien de 100 millions d’euros a été mis en place. “C’est de l’argent mis à disposition par la France, avec lequel les Ukrainiens peuvent acheter ce qu’ils veulent, à condition que le fournisseur soit français”, note Sébastien Lecornu. “C’est une opportunité pour l’industrie française. Cela permet aussi d’habituer nos entreprises à raccourcir leurs délais de production”, se félicite-t-il.

LIRE AUSSI

Pour autant, rappelle l’ex-ministre des outre-mer, cette aide importante ne doit pas dépasser certaines limites. “Nous faisons cela en respectant les règles de droit, sans jamais être dans la cobelligérance car nous ne sommes pas en guerre”, met-il en avant. “Nous aidons un pays qui est en guerre”, conclut-il.

Source : TF1 Info

Maxence GEVIN

 

One thought on ““Jusqu’à 2000 soldats ukrainiens” bientôt formés sur le sol français

  1. La formation de soldats Ukrainiens sur le sol français prouve au moins que nous désignons clairement notre ou nos ennemis. Ceux-ci seront le moment voulu nous rappeler à leur bon souvenir.
    Alors ne soyons pas surpris des effets négatifs (économiques, voire plus) si la Russie, pour ne pas la nommée nous présente un jour la facture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *